Les deux pigeons

Pages: 5 (1208 mots) Publié le: 25 mars 2013
Explication
« Les deux Pigeons », Les Fables, La Fontaine, 1668-1694
Introduction
Dans cette fable, La Fontaine s’attache à montrer le sentiment tendre qui unit deux pigeons
avant que l’un deux, cédant au bout de l’aventure, ne s’envole vers des horizons lointains. L’auteur
relate les périls auxquels ce dernier manque de succomber et les effusions qui consacrent son retour au
logis,avant de se livrer à une confidence empreinte de regrets. La Fontaine inverse sa pratique
ordinaire puisque c’est la généralité de la leçon qui s’infléchit vers la confidence personnelle.
I/ Une expérience pratique : l’opposition entre le bonheur amoureux et la
solitude
Deux espaces s’opposent : celui du couple qui vit une relation harmonieuse et celui du poète
relégué dans la solitude.
1°)L’espace du bonheur amoureux
La Fontaine recompose un espace idéal à partir et par opposition avec son expérience
personnelle. Les impératifs des vers 67 et 69 : « Soyez-vous » ; « Tenez-vous » constituent plus des
souhaits que des injonctions et traduisent des aspirations à la plénitude. Cet univers s’inscrit en rivalité
avec le monde, puisqu’il en comporte les attraits : la beauté, ladiversité et la nouveauté, comme en
témoignent les vers 67 et 68 : « un monde toujours beau, toujours divers, toujours nouveau. ». La
reprise de l’adverbe « toujours » insiste sur la pérennité1
et la stabilité du bonheur. Par conséquent,
l’intimité exclut les défauts de l’exiguïté2
. C’est un microcosme3
qui se suffit à lui-même et qui
concurrence avantageusement les lieux du pouvoir et de larichesse, comme l’indique le vers 71 :
« Contre le Louvre et ses trésors » ou l’infinité de l’univers : « Contre le firmament et sa voûte
céleste, ». C’est un espace de quiétude qui s’ordonne autour de la présence de la femme aimée, comme
on le voit au vers 74 et 75 : « Honorés par les pas, éclairés par les yeux / De l’aimable et jeune
Bergère. ». Le parallélisme de construction, quicaractérise les deux hémistiches souligne
l’éblouissement du sentiment amoureux. Les notations bucoliques4
: « Les bois » ; « La jeune
Bergère » soulignent la simplicité du bonheur qui se trouve d’autant plus magnifique.
2°) L’espace de la solitude
La solitude ne coïncide pas avec l’isolement, comme en témoignent les vers 79 et 80 : « Fautil que tant d’objets si doux et si charmants / Melaissent vivre au gré de mon âme inquiète ? ». Les vers
établissent une séparation entre le poète et les femmes, qui se trouvent respectivement isolés dans des
vers différents. En outre, l a désaffection du poète n’est pas liée au manque de séduction des femmes,
comme le souligne les adjectifs « doux » ; « charmants », appuyés par les adverbes d’intensité « si ».
1
Permanence.
2 Etroitesse.
3Petit monde.
4 Qui caractérisent la campagne.On remarque la correspondance qui s’établit entre le poète et le monde animal, puisqu’au vers 80,
l’âme inquiète du poète rejoint l’humeur inquiète du pigeon au vers 20. Cet espace se caractérise par
l’instabilité, comme en témoigne la rime entre « moment » et « charmant » des vers 78 et 79. L’emploi
du verbe arrêter au vers 82 et lesinterrogations des vers 80 à 83 semblent reléguer l’amour dans un
temps révolu ou hypothétique. L’utilisation des temps du passé et du futur manifestent l’étendue de
l’angoisse qui gagne le poète.
II/ Une philosophie de l’existence
1°) Un bonheur intemporel
L’adresse : « heureux amants » du vers 65 introduit les injonctions des vers 67 et 69.
L’impératif présent esquisse un avenir idéalisé auxcontours imprécis qui s’apparente à une éternité.
En fait, la confidence des vers 70 et 83 invitent à une lecture rétrospective. Les impératifs deviennent
l’expression utilisée par un homme d’expérience pour délivrer des leçons de vie et prodiguer des
conseils judicieux. En effet, c’est la conscience du manque affectif et l’expérience de la souffrance
qu’elle engendre qui permet d’établir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les deux pigeons
  • Les deux pigeons
  • Les deux pigeons
  • fable les deux pigeons
  • Les deux pigeons
  • Etude : la fontaine
  • Les deux pigeons, fenelon
  • Les deux pigeons (jean de la fontaine)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !