Les moyens de paiement à l'international les plus performants

1573 mots 7 pages
17
Les moyens de paiement à l’international
Le choix du moyen de paiement dans le contrat de vente est d’autant plus important dans les relations commerciales internationales que les risques de non paiement sont décuplés du fait de l’éloignement des entreprises . Différentes techniques sont à la disposition des entreprises. Cette note en fait un résumé.

Les techniques d’ « encaissement simple »
Le chèque Il faut distinguer deux sortes de chèques : - le chèque d’entreprise (check) émis par le titulaire du compte (l’acheteur importateur) appelé « tireur » sur une banque appelée « tirée » au profit du « bénéficiaire » (le vendeur, l’exportateur). Il peut, pour offrir plus de garantie, être certifié c’est-à-dire que la banque appose sur le chèque un visa attestant qu’il existe une provision suffisante sur le compte bancaire lors de son émission et qu’elle bloque cette provision jusqu’à l’expiration du délai légal de présentation. - le chèque de banque (bank draft) émis par une banque, à la demande de l’acheteur et qui représente donc un engagement direct de paiement de celle-ci. On remarque que le chèque est un instrument peu utilisé dans la pratique du commerce international car malgré sa simplicité d’utilisation, il présente certains inconvénients peu attractifs. En effet, outre le fait que son statut juridique et la possibilité d’y faire opposition varient fortement d’un pays à l’autre, le risque politique subsiste ainsi que les risques de perte, vol et falsification. De plus, les délais d’encaissement peuvent être longs (envoi par la poste, intervention de plusieurs banques) et les frais importants. Les effets de commerce Ils se rencontrent sous deux formes : - la lettre de change ou traite (bill of exchange) est un écrit par lequel le vendeur (tireur) donne ordre à l’acheteur (tiré) de payer à vue ou à une date déterminée une certaine somme à lui-même ou à un tiers (bénéficiaire). - Le billet à ordre (promissory note) est également un écrit mais il est émis

en relation

  • Groupe société générale
    2498 mots | 10 pages
  • Management internationnal
    5692 mots | 23 pages
  • Banque uni
    995 mots | 4 pages
  • Workshop 30 02
    1599 mots | 7 pages
  • commerce international
    2354 mots | 10 pages
  • Management international
    16094 mots | 65 pages
  • Amazone
    886 mots | 4 pages
  • Role de la coface
    3894 mots | 16 pages
  • Marketing
    1618 mots | 7 pages
  • Rapport de stage
    6401 mots | 26 pages