les néoclassiques

1236 mots 5 pages
TD 2 : Offre, Demande, Equilibre : la mécanique Néoclassique
I. L'agent économique dans la théorie Néoclassique : le raisonnement marginaliste
1. La demande individuelle de biens : le consommateur.
Utilité marginale = c'est l'utilité que procure la consommation d'une unité supplémentaire.
Elle est décroissante (plus on consomme, moins on est satisfait) mais toujours positive (il y a toujours de la satisfaction a tirer de la consommation). C'est l'hypothèse de la non-satiété du consommateur : il veut toujours consommer plus.
Equimarginalité = l'agent est rationnel alors il va faire en sorte que 2 biens qu'il va consommer lui apportent la même utilité. Umg(x) : bénéfice/avantage
Umg ( x)=P ( x)
P(x) : coût
Umg (x ) Umg ( y )
=
P( x)
P( y)
A l'équilibre, le rapport des utilités marginales est égal aux rapport des prix. Cela veut dire que ce que me coûte le bien en terme d'argent ou de renoncement doit être équivalent à ce qu'il me procure en terme d'utilité (satisfaction) : sinon on est perdant dont irrationnel.
Si Umg(x) est plus forte que Umg(y) et que cette différence n'est pas compensée par les prix, alors je vais consommer du bien x en abandonnant du bien y.

L'agent arbitre entre 2 biens :

Puisque l'Umg est décroissante, plus la consommation d'un bien est élevé, plus l'incitation à payer ce bien est faible.
La fonction de demande est donc décroissante relativement au prix.
Consommer une unité de plus rapporte toujours moins en terme de satisfaction. Donc pour consommer d'avantage il faut que le prix baisse.
Surplus du consommateur : Puisque l'agent économique est rationnel, il consomme jusqu'au moment où le prix est égal à l'Umg. Le surplus du consommateur équivaut à la différence entre ce qu'il est prêt à payer et ce qu'il a réellement payé pour l'ensemble des quantités consommées.
2. L'offre individuelle de biens : le producteur
Coût variable=coût total −coût fixe
Coût total moyen=

coût total quantité Coût variable

en relation

  • néoclassique
    461 mots | 2 pages
  • NeoClassiques
    565 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques
    1645 mots | 7 pages
  • les néoclassiques
    857 mots | 4 pages
  • Neoclassique
    11119 mots | 45 pages
  • Les néoclassique
    1399 mots | 6 pages
  • Les neoclassiques
    2329 mots | 10 pages
  • Les néoclassiques
    4337 mots | 18 pages
  • neoclassique
    1360 mots | 6 pages
  • Néoclassiques
    5827 mots | 24 pages