Les normands en sicile aux xi-xiie

Pages: 7 (1570 mots) Publié le: 11 février 2011
Les Normands en Sicile.
Début XIe, Italie méridionale divisée en plusieurs unités : Apulie et Calabre occupées par Byzance, Gaète, Amalfi et Naples constituaient de petites républiques, Capoue et Salerne des principautés lombardes.
Premiers Normands entrent au service de Guaimar IV de Salerne, envahissent le territoire contrôlé par Byzance et s’y installent ; ils étaient dirigés par GuillaumeBras de Fer, l’un des fils de Tancrède de Hauteville. Son frère Robert Guiscard arriva plus tard et conquiert la Calabre tout en la pillant.
Pape Léon IX s’allia avec le stratège byzantin de Bari contre les Normands mais fut battu et fait prisonnier en 1053. Réconciliation avec le pape Nicolas II en 1059, Robert Guiscard jurant fidélité au pape et recevant l’investiture pour le duché d’Apulie, deCalabre et de Sicile.
En 1060, Guiscard s’empara de Tarente, Brindisi et Reggio aux dépens des Byzantins. Robert et son frère Roger attirés par la Sicile mais menace byzantine encore présente en Apulie et de 1060 à 1071 ; lutte contre les Byzantins qui se termina par la victoire normande.
La richesse et la fertilité de la Sicile, ainsi que l’anarchie et les guerres civiles qui y sévissaient, ontcertainement tenté les Normands. Ibn Ath-Thumna leur aurait offert l’île ou une partie de l’île en échange de leur aide. Première attaque de Roger Guiscard en 1060, puis en 1061 mais échecs contre Messine. Puis Robert et Roger Guiscard réussirent à prendre Messine en 1061 avec 2000 Normands, s’emparant des esclaves et d’un énorme butin. Guiscard fit de Messine le centre des opérations normandesen Sicile et en reconstruisit les fortifications. Puis les Normands s’enfoncèrent à l’intérieur de l’île, ne rencontrant quasiment aucune résistance sérieuse. Cependant, forte résistance musulmane lors du siège de Castrogiovanni et échec. En 1061 et 1062, les Normands pillèrent et saccagèrent la Sicile.
De 1065 à 1067, pas d’engagements majeurs entre Musulmans et Normands. Mais en 1068, Rogerinfligea une défaite décisive à Ayyüb, un chef militaire venu d’Ifriqiya. Cette défaite démoralisa la faction nord-africaine qui replia bagage et repartit pour l’Afrique, laissant les Musulmans siciliens profondément désorganisés. Cependant, ceux-ci connurent un répit jusqu’en 1071 car Roger était en Italie pour aider son frère à assiéger Bari.
Après la chute de Bari, les forces normandesconvergèrent vers Palerme qu’elles assiégèrent par terre et par mer. Siège qui dura plusieurs mois et la famine toucha les deux camps. Palerme se rendit finalement en janvier 1072. Chute de Palerme entraîna celle de Mazara, mais Castrogiovanni résista. En 1072, toute la côte nord de l’île était aux mains des Normands. Les possessions siciliennes des Normands furent réparties entre les deux frères.
De 1072 à1084, forte résistance musulmane au sud de l’île avec celui que les Européens appellent Bénavert, et grâce à l’aide des Zirides. En 1084, après une attaque musulmane contre des églises et des monastères, Roger décida de réagir vivement. Sa campagne contre la partie de la Sicile encore musulmane fut présentée comme une croisade et à partir de ce moment, le zèle religieux joua un rôle considérabledans les étapes successives de la conquête de la Sicile. En 1086, Benavert fut tué et Syracuse occupée ; l’émir de Castrogiovanni se rendit à Roger et se convertit ; plusieurs villes du sud de la Sicile furent prises et en 1091, Noto, la dernière cité musulmane se rendit. =>La Sicile tout entière était normande. L’armée victorieuse était hétéroclite sur le plan ethnique : aristocratie normandemais beaucoup d’Italiens dans la piétaille.
Conquête normande de la Sicile fut achevée en 30 ans (1061-1091) et fut très largement l’œuvre d’un seul homme, le comte Roger.
Après la mort de son frère Robert Guiscard en 1085, la puissance du comte Roger s’accrut considérablement. Il obtient la cession de places fortes en Calabre et la partie de Palerme auparavant dévolue à Guiscard. =>Roger...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les premières communes urbaines en europe du nord, au xi et xiie siècles.
  • La sicile
  • Sicile
  • Sicile
  • Tarte normande
  • Sicille au xii
  • Farce normande
  • Histoire de la sicile

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !