Les particularismes sont-ils réellement des injustices ?

1182 mots 5 pages
Les particularismes sont des exceptions causées par des décalages historiques ou des cas particuliers qui peuvent engendrer des inégalités et des incompréhensions de la part des individus sur lesquels ils s’appliquent. La république d’aujourd’hui rassemble une nation composée d’individus issus d’origines diverses, et partageant également des convictions religieuses différentes. Ainsi, les aléas que la France a connus dans l’Histoire et les cultes et religions créent des particularismes. De même, la population est dispersée en plusieurs conditions sociales.
Nous pouvons énumérer plusieurs exemples : les conventions ZEP qui permettent aux jeunes issus de banlieues d’accéder à Sciences Po grâce à un examen spécial constitué d’un seul oral, ou encore la loi de la laïcité qui ne s’applique pas en Alsace-Lorraine.
Ainsi, les particularismes sont-ils réellement des injustices ?
Nous traiterons essentiellement des discriminations positives que nous pouvons rencontrer dans la République une. Elles sont créées en grandes partie à cause des différentes origines ethniques de la population.

1. Une injustice visible

En effet, les particularismes peuvent sembler arbitraires au premier abord, on y retrouve l’idée d’un désavantage, mais les particularismes sont avant tout reconnus par la République. Elles « bousculent » donc le principe d’égalité entre Français.
Sciences Po propose depuis 2001 un examen spécial aux jeunes de banlieues dans le but de rejoindre la prestigieuse école, mais sans leur faire passer l’examen standard. Ainsi, pourquoi des jeunes ayant probablement été scolarisés dans un milieu plus favorisé devraient travailler davantage et passer le concours standard, tandis que les jeunes de banlieues n’auraient qu’à passer un oral ?
Par contre, cette discrimination positive peut-être perçue autrement si elle est appliquée de manière exagérée. Ainsi, aux Etats-Unis, un blanc compétent peut être écarté et laisser sa place à une personne d’une origine

en relation

  • L'oeuvre de la revolution
    2951 mots | 12 pages
  • Masculinisme
    1433 mots | 6 pages
  • Égalité des chances
    1788 mots | 8 pages
  • Modes de scrutin et leurs effets
    2538 mots | 11 pages
  • Responsabilité Civile au Maroc
    4494 mots | 18 pages
  • Respnsabilité
    4738 mots | 19 pages
  • Dubet le déclin des institutions
    3223 mots | 13 pages
  • Une vie de boy
    6631 mots | 27 pages
  • Le 18eme siècle
    5141 mots | 21 pages
  • Église catholique en France
    4538 mots | 19 pages