Les plaines du nord cameroun

Pages: 7 (1566 mots) Publié le: 28 février 2011
LA PLAINE SEPTENTRIONAL

INTRODUCTION

Avec sa superficie d’environ cent mille km², la plaine septentrionale occupe en moyenne 18% du territoire national. Encore appelée basses terres du nord, elle s’étend sur la bordure nord du plateau de l’Adamaoua jusqu’au lac Tchad. Ses aspects physiques, économiques et socioculturels en font d’elle une région particulière et très différente de toutes lesautres régions.

I- MILIEU PHYSIQUE

1- RELIEF

Il présente une prédominance des zones très plates. Ce sont du sud vers le nord : la cuvette de la Bénoué, la plaine du Diamaré et l’immense dépression du lac Tchad dont le Cameroun possède une partie. Les massifs montagneux occupent une surface très réduite.

La cuvette de Bénoué est une zone très basse dont la partie la plusdéprimée s’étant de part et d’autre de Garoua. Elle est constituée d’alluvion quaternaires bordées par des grès du crétacée dont certains éléments ont été fortement soulevé par des mouvements tectoniques à l’image de Tinguelin et des monts de Poli.

Le Diamaré se présente comme un glacis dont l’altitude varie entre 350 et 500m. Il marque la limite entre la cuvette de la Bénoué au sud et la plainedu Tchad au nord et sa surface est hérissée de nombreux inselbergs au voisinage des monts Mandaras.

La partie camerounaise de la plaine du Tchad prolonge le glacis du Diamaré vers au nord. Cette zone d’alluvionnement quaternaire comprend deux secteurs : au nord, le Yaéré correspond au lit majeur du Logone et est inondé pendant une partie de l’année. Il se termine au contact du lac Tchad par devastes marécages. La partie sud est la plus élevée et constitue une zone exondée.

Les monts Mandaras sont un morceau de socle soulevé et faillé. Ils se composent essentiellement de granites et de roches volcaniques acides d’âge tertiaire (basalte, trachyte, rhyolite) organisés en un relief très diversifié de plateaux aux rebords escarpés, séparés par des vallées étroites et profondes. Leslourds chainons (dykes), et les aiguilles d’extrusion (necks) qui ornent le plateau Kapsiki sont des marques d’un volcanisme et d’une érosion bien intenses.

2- LE CLIMAT

Le climat est tropical et comporte plusieurs nuances. Il se caractérise par une aridité de plus en plus prononcée à mesure que l’on s’avance vers le nord. En fonction de l’importance des pluies, de leur régularité et dela longueur de la saison sèche, on distingue :

- Le climat soudanien classique dans la cuvette de la Bénoué. Il présente six mois de pluies et six mois de saisons sèches. L’amplitude thermique est de l’ordre de 6°C et le total des pluies atteint 978 mm par an à Garoua.

- Le type soudano-sahélien règne les monts Mandaras et la plaine du Diamaré. L’amplitude thermique atteint etdépasse7°C. la saison de pluies est très courte (4 à 5mois) et le total de la pluviométrie tourne autour de800mm /an.

- Le climat sahélo-soudanien : il concerne le reste de la région du nord du Diamaré et manifeste une nette évolution vers le climat sahélien pur. La saison sèche dure 8mois, les pluies deviennent médiocres et surtout irrégulières. Kousseri ne reçoit plus que 541mm de pluies par an.3- VEGETATION ET SOLS

La faune est essentiellement constituée de savane arborée ou boisée dela Bénoué, des forêts claires et sèches (cuvette de la Bénoué) avec des prairies inondables ; vers le nord de Garoua, nous avons une steppe à épineux. La flore quant à elle est constituée de primates, avec une reine animale assez considérable. On y trouve une variété de reptiles dontles serpents, des lézards sauvages… des animaux comme des rongeurs des carnivores et des omnivores.

Les sols sont sableux dans les monts-Mandaras et à Alantika ; cuirassés latéritiques. Ces sols sont favorables à l’élevage et aux cultures d’exportation comme le coton, les cultures de rente. L’infertilité de ses sols est l’une des causes du taux de développement du secteur primaire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lutte contre la désertification au nord cameroun
  • Not sur le marché de l'emploi (ouest /nord ouest cameroun)
  • Artisanat du nord cameroun et l'exploitation du cuir: le cas de la ville de maroua
  • La plaine
  • Le cameroun
  • Cameroun
  • Cameroun
  • Cameroun

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !