Les plateformes électroniques

Pages: 7 (1575 mots) Publié le: 14 août 2011
Jusqu’à récemment, l’organisation du marché des actions se composait d’un marché de gré à gré et d’un marché réglementé.
Ce dernier étant l’unique lieu où se concentraient tous les ordres de Bourse, il régissait l’ensemble des services de négociation et de compensation.
Néanmoins, depuis la crise financière de 2007, les marchés ont subi de nombreuses modifications structurelles. En effet, onvoit apparaître depuis peu de nouveaux opérateurs de marché, notamment les plates formes électroniques appelées également MTF (Multilateral Trading Facilities).
Elles sont détenues par des entreprises privées qui évoluent dans un marché non réglementé. L’exploitation d’un MTF offre une activité de service d’investissement soit par un opérateur de marché qui gère un marché réglementé, soit par unPSI (Prestataire de Services d’Investissement).
Ces dernières sont aujourd’hui en pleine essor. L’élargissement de l’éventail des acteurs du marché a donc entraîné une vive concurrence sur le secteur.

La question qui se pose alors est de savoir si une coexistence des plates formes électroniques à côté des marchés traditionnels serait viable à terme. Et si oui, sous quelles conditions ?Afin d’y répondre, nous dresserons dans un premier temps le paysage boursier européen, puis dans un second temps, nous exposerons les différentes réformes européennes mises en place afin de réglementer ces marchés.

**
*

I. Le paysage boursier européen actuel

A. L’émergence des plates formes électroniques

Le développement des plates-formes alternatives de négociation a étéfavorisé par la directive européenne MIF (Marchés d'Instruments Financiers).
Depuis son entrée en vigueur, l'exécution d'un ordre portant sur un instrument financier admis à la négociation sur un marché réglementé peut désormais être négociée sur différents lieux d'exécution, notamment sur les MTF, dans le but de supprimer le monopole des marchés traditionnels.
L’objectif est de baisser les tarifs,les coûts et augmenter la satisfaction des clients.
L’ensemble des MTF représente aujourd’hui entre 15 % et 20 % des volumes échangés en Europe. Les plus importants sont ChiX, Turquoise, Bats, et Nasdaq-OMX.
Les raisons de leurs succès sont multiples : une activité paneuropéenne centrée sur les valeurs les plus liquides de la côte et une technologie de pointe offrant une plus grande rapiditédans le traitement des ordres.
Les MTF pratiquent également des tarifs largement plus faibles que les bourses traditionnelles basés sur la rémunération des apporteurs de liquidité grâce à leurs coûts de fonctionnement moindres.
De plus, elles ont étendu la gamme de produits négociables sur leurs plates formes (par exemple, Turquoise et Chi-X propose aujourd’hui l’exécution sur les ETF) etproposent de nouveaux services afin de diversifier leurs sources de revenus et devenir ainsi à terme rentable.
Néanmoins, il faut noter que les disparités sont importantes selon les MTF. Chi-X détient plus de 13 % de parts de marché sur les principales places boursières européennes alors que les autres MTF, arrivés plus tardivement, sont aujourd’hui loin d’être rentables. Par exemple, Turquoisen’affiche une part de marché que de 5 %. Quant à Bats Europe et Nasdaq OMX Europe, leurs parts de marché respectives plafonnent autour de 3 %. Cependant, force est de constater que ces parts de marché sont en constantes augmentation.
Enfin, cette période de crise financière caractérisée par la baisse des volumes de transactions va revêtir une importance déterminante dans les années à venir car larentabilité des MTF dépend principalement de leur capacité à capter une plus grande liquidité.

B. L’offensive des marchés traditionnels
De tous temps, les opérations ont été réalisées sur la bourse donc il y a une longue relation commerciale et beaucoup de liquidités. Les bourses ont la première émission du titre et la cotation. Les PSI passent par la bourse pour être sûrs que l’exécution soit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Electronique
  • Electronique
  • Electronique
  • Electronique
  • electronique
  • Electronique
  • Qs
  • plateforme fiscale2014

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !