Les sophistes

1127 mots 5 pages
Les Sophistes

I/Présentation des Sophistes

Le terme Sophistes (sophistès : spécialiste du savoir) désigne un orateur éloquant dont la culture et la maîtrise du discours en font un personnage prestigieux et contre lequel la philosophie va en partie se développer. Leur manière peu conventionnelle de penser à souvent été critiquée par de nombreuses personnes, philosophes ou non, et nous allons utiliser certains de ces exemples afin de mieux vous faire comprendre ce qu'est le sophisme.

A) Définition

C'est Platon qui a popularisé le mot sophiste dans un sens péjoratif, par ses dialogues dans lesquels Socrate discute souvent avec des sophistes pour analyser leurs raisonnements (ex : Sorcate et Ménon, texte vu en cours). Socrate étant diamétralement opposé aux sophistes s'y intéresse malgré tout pour leur concept de « relativisme de la vérité » selon lequel il n'existe qu'une vérité et c'est en la cherchant que l'on est dans le Bien, le Beau ou le Juste.

La sophistique désigne à la fois le mouvement de pensée issu des Sophistes de l'époque de Socrate, mais aussi le développement de la réflexion et de l'enseignement rhétorique.
Platon fut le plus célèbre de leurs détracteurs (personne médisante) et il estime que, n'ayant en vue que la persuasion d'un auditoire, que ce soit dans les assemblées politiques ou lors des procès en justice, les sophistes développent des raisonnement dont le but est uniquement l’efficacité persuasive et non la vérité.
Par exemple,ils pouvait défendre une thèse pendant plus d'une demi heure et arriver à persuader ses auditeurs de l’exactitude de celle-ci, et à la minute d'après leur formuler l'opposition de cette même thèse en la défendant tout aussi bien, ce qui brouilllait profondément les esprits.

Bien qu'on connaisse mal le détail des idées professées par les sophistes, il y avait certainement de grandes différences de l'un à l'autre. Cependant, ils semblent tous s’être intéressés aux domaines suivants :
*l'analyse

en relation

  • Les sophiste
    743 mots | 3 pages
  • Le sophiste
    2101 mots | 9 pages
  • Les sophistes
    769 mots | 4 pages
  • Les sophistes
    4728 mots | 19 pages
  • Sophiste
    294 mots | 2 pages
  • Platon et les sophistes
    519 mots | 3 pages
  • Socrate et les sophistes
    619 mots | 3 pages
  • Le sophiste
    1665 mots | 7 pages
  • Sophiste
    3280 mots | 14 pages
  • Le relativisme des sophistes
    935 mots | 4 pages