Les sophistes

Pages: 5 (1127 mots) Publié le: 10 octobre 2012
Les Sophistes

I/Présentation des Sophistes

Le terme Sophistes (sophistès : spécialiste du savoir) désigne un orateur éloquant dont la culture et la maîtrise du discours en font un personnage prestigieux et contre lequel la philosophie va en partie se développer. Leur manière peu conventionnelle de penser à souvent été critiquée par de nombreuses personnes, philosophes ou non, et nousallons utiliser certains de ces exemples afin de mieux vous faire comprendre ce qu'est le sophisme.

A) Définition

C'est Platon qui a popularisé le mot sophiste dans un sens péjoratif, par ses dialogues dans lesquels Socrate discute souvent avec des sophistes pour analyser leurs raisonnements (ex : Sorcate et Ménon, texte vu en cours). Socrate étant diamétralement opposé aux sophistes s'yintéresse malgré tout pour leur concept de « relativisme de la vérité » selon lequel il n'existe qu'une vérité et c'est en la cherchant que l'on est dans le Bien, le Beau ou le Juste.

La sophistique désigne à la fois le mouvement de pensée issu des Sophistes de l'époque de Socrate, mais aussi le développement de la réflexion et de l'enseignement rhétorique.
Platon fut le plus célèbre de leursdétracteurs (personne médisante) et il estime que, n'ayant en vue que la persuasion d'un auditoire, que ce soit dans les assemblées politiques ou lors des procès en justice, les sophistes développent des raisonnement dont le but est uniquement l’efficacité persuasive et non la vérité.
Par exemple,ils pouvait défendre une thèse pendant plus d'une demi heure et arriver à persuader ses auditeurs del’exactitude de celle-ci, et à la minute d'après leur formuler l'opposition de cette même thèse en la défendant tout aussi bien, ce qui brouilllait profondément les esprits.

Bien qu'on connaisse mal le détail des idées professées par les sophistes, il y avait certainement de grandes différences de l'un à l'autre. Cependant, ils semblent tous s’être intéressés aux domaines suivants :
*l'analyserationnelle des situations, des caractères, des lieux, des événements …
*l'étude constructive de tous les domaines qui puissent être connus. En d'autres termes, face à un phénomène donné, la pensée traditionnelle faisait appel à la mythologie, les physiciens à une théorie sur la constitution du monde, tandis que les sophistes en faisaient une étude phénoménologique et posaient les questions: À quoi celapeut-il me servir? Comment pourrais-je le maîtriser? D'une certaine manière, les sophistes sont les ancêtres de la pensée techno-scientifique.
*l'analyse du langage, non pour lui-même, mais en tant que moyen de persuasion, c'est-à-dire la rhétorique.

Les sophistes ne s'embarrassaient pas de considérations quant à l'éthique, à la justice ou à la vérité.



B) Histoire

Socrate s'exercesouvent à « combattre » les imposteurs qui jouent sur la vraisemblance (apparence et crédibilité) pour piéger leurs auditeurs, ou encore paraître avoir raison en toute circonstance. Aristote a ensuite fondé la science de la logique, visant à classer les différentes formes de raisonnement (ou syllogismes) en faisant le tri entre ceux qui sont cohérents et ceux qui font simplement semblant de l'être,en particulier dans le traité intitulé « Réfutations Sophistiques ».
Pour Platon, les sophistes ne sont pas un simple repoussoir, mais des adversaires sérieux dont les doctrines méritent d'être combattues. Socrate attaque violemment les sophistes qui, par leur relativisme et leur nominalisme sont les ennemis de Platon. Il ne critique cependant que modérément les « grands » sophistes : lesdialogues de Platon mettent en scène des joutes entre des disciples de ceux-ci et Socrate, qui en vient aisément à bout, les déconsidère et les ridiculise.
(Protagoras : «l'Homme est la mesure de toutes choses » = la vérité n'est pas quelque chose d'indépendant de l'homme, mais qu'elle dépendra de sa perspective. En allant à peine plus loin, on soutiendra la thèse que rien n'est vrai, et que tout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les sophistes
  • Le sophiste
  • Sophiste
  • Les sophistes
  • Le sophiste
  • Les sophiste
  • Socrate et les sophistes
  • Socrate et les sophistes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !