Les sophistes

4728 mots 19 pages
Chapitre n°5 – LES SOPHISTES.
Cela pose un problème de les ranger en tant que philosophes.
D’où vient ce débat ?
Il remonte à leur époque. Ils étaient les ennemis de Platon et d’Aristote qui disaient d’eux qu’ils pervertissaient. Platon et Aristote mettent en doute la valeur des sophistes mais voit qu’ils soulèvent grand nombre de questions philosophiques
Les sophistes sont les représentants de la pensée morale et politique de leur époque. Ils ont contribué à la diffusion des idées.

Pourquoi il y a rupture d’avec la pensée d’auparavant ?
Avant les penseurs vivaient en grande Grèce, en Italie du sud, en Sicile ou sur les côtes ioniennes ; régions plus prospères.
Or dans la 2e moitié du Ve, Athènes connaît un essor économique, politique et culturel
→ Centre d’activité philosophique.
Athènes est dotée de nombreux penseurs (ex : HERODOTE) et va aussi les former (ex : SOCRATE, CRITIAS)
L’apparition de la sophistique coïncide avec l’expansion du système démocratique.
→ Il faut une nouvelle forme d’éducation, de pensée pour former les citoyens aux nouvelles tâches (de la vie politique)
→Cette éducation sera proposée par les sophistes (ex : PROTAGORAS).
A leur réflexion politique et pédagogique s’inscrit la mutation politique avec un rôle grandissant pour le citoyen dans cette démocratie.

Comment est apparu ce système démocratique ?
Jusqu’à la fin du VIIe, Athènes était régie par un système oligarchique (= grandes familles traditionnelles au pouvoir) 1. 1e forme de démocratie sous SOLON (+- à l’époque de THALES) :
En 594, pour calmer les troubles, SOLON décide d’ouvrir l’assemblée à l’ensemble des citoyens mais il maintient le système de classe censitaire (les classes les + riches avaient accès aux magistratures) 2. 2e phase, à la fin des Pisistratides (fils de PISISTRATE, tyran d’Athènes) :
En +/- 510, il y a un retour à la « démocratie ».
CLISTHENE propose des réformes qui donnent naissance à la démocratie athénienne classique : la

en relation

  • Les sophiste
    743 mots | 3 pages
  • Le sophiste
    2101 mots | 9 pages
  • Les sophistes
    1127 mots | 5 pages
  • Les sophistes
    769 mots | 4 pages
  • Sophiste
    294 mots | 2 pages
  • Platon et les sophistes
    519 mots | 3 pages
  • Socrate et les sophistes
    619 mots | 3 pages
  • Le sophiste
    1665 mots | 7 pages
  • Sophiste
    3280 mots | 14 pages
  • Le relativisme des sophistes
    935 mots | 4 pages