Les tsiganes en europe

Pages: 10 (2377 mots) Publié le: 24 février 2011
Les tsiganes en Europe
Depuis toujours, les gens du voyage sont au centre de beaucoup de questions et d’inquiétudes pour les sédentaires. Présente en Europe depuis le XIème siècle, cette minorité est une des plus importantes. Difficile à recenser, tsiganes, romanichels, manouches ou encore gitans représentent entre 6 et 12 millions de la population mondiale. Cet ensemble de peuples, bien quen’ayant aucun pays fixe, possède sa propre culture, son propre langage et pas mal d’autres codes qui en font une communauté à part entière. Attardons nous sur les différents termes attachés à désigner les gens du voyage, soit par eux même, soit par les autres, puis retraçons l’historiques des déplacement de ces populations souvent critiqués et au cœur de nombreux débats, aujourd’hui encore, etleur situation en Europe.

I/ Une multitude de thermes et de groupes
Le terme « Roms » est un endonyme adopté en 1971 par l’Union Romani International, qui signifie « hommes » en hindi, pour désigner des groupes d’individus qui se décrivent eux-mêmes comme Gitans ou Tsiganes. » Selon certaines hypothèses, il pourrait également faire référence au dieu hindou Râma. D’autres dénominationsévoquent les gens du voyage.
Durant l’époque médiévale, les gens du voyage étaient appelés les Egyptiens, en raison de l’ancienne légende selon laquelle ces dernier seraient originaire d’Egypte. Dans le roman Notre Dame de Paris de Victor Hugo, Esméralda est d’ailleurs surnommée « l’Egyptienne ». De là est également issu le terme Gitan, désignant principalement les tsiganes issus de la péninsuleibérique, de même que le mot anglicanisé Gipsy.
Dès le XVème siècle est également utilisé le terme Bohémiens, de la région de Bohème en République Tchèque, d’où on croyait venus les nomades.
Le terme Tzigane apparaît lui au XIXème siècle, probablement du russe tsigan’, lui-même provenant du grec byzantin Athinganos, « celui qui ne touche pas, qui ne veut pas être touché », en référence à l’églisemanichéenne qui interdisait de toucher viande et vin. Ce mot était également utilisé par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.
Les Manouches forment aussi une autre catégorie de nomades, qui, bien que venant du romani mnouche  signifiant « homme », ne se reconnaît pas dans l’appellation Roms. Ce mot est utilisé dans le langage français pour désigner des gens ayant des caractéristiquescommunes avec les Sinté d’Allemagne.
Par opposition, un gadjo, ou une gadji est une personne étrangère à la population rom.

D’après le sociologue Jean-Pierre Liégeois, on peut considérer que « les Tsiganes forment une mosaïque de groupes diversifiés et segmentarisés dont aucun ne saurait représenter un autre ». Les noms de ces groupes sont calqués sur la toponymie, comme les Karpatis desCarpates, les Polskas de Pologne ou bien des noms des métiers, souvent en slave, grec, turc ou romain, tels les Arabadjis, voiturier, Boiadjis, teinturier en turc.
Outre ces différences ils possèdent vraisemblablement une origine commune qui constitue un lien fort entre ces communautés.

II/Une Histoire très riche
1) Les Origines
Alors que l’on estimait d’abord qu’ils étaient venus des payschrétiens d’Egypte, l’étudiant hongrois en théologie, Stefan Vali est le premier à faire le rapprochement entre le langage indien malabar et le gitan, au milieu du XVIIIème siècle. Les différentes études de linguistes, historiens et ethnologues ont ensuite prouvés que l’origine indienne des Roms était hors de doute. Elle a été corroborée par la Chronique persane de Hamza d’Ispahan, du Xème siècle,texte à la fois historique et légendaire qui mentionne que quelques milliers de Tsiganes, appelés alors Zott, Rom ou Dom ont été envoyés par le roi de l’Inde à son cousin roi de Perse (Iran actuel) pour le divertir par leurs talents de musiciens. Ils vont à partir de là s’éparpiller à travers le Monde, divisés en deux branches : l’une se dirigeant vers le sud-ouest jusqu’en Egypte, l’autre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Tsiganes
  • Tsigane
  • Tsigane
  • Tsiganes
  • Les tsiganes
  • Génocide tsiganes
  • Europe
  • Europe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !