Liberté de conscience

Pages: 6 (1364 mots) Publié le: 1 avril 2012
La liberté de conscience : une tempérance nécessaire

La condition humaine est sans doute une considération des plus importantes pour les philosophes. Ils l’observent, la commentent. De leurs conclusions, on peut généralement observer des comportements qui relèvent de deux causes. La première cause est la nature de l’homme, l’autre est l’éducation , soit la corruption de cette nature. Il estdonc nécessaire, pour bien comprendre la condition humaine, de se questionner à savoir si certaines réalités observables chez l’être humain relèvent plutôt de leur nature, ou plutôt de leur éducation. La liberté de conscience est sans doute une de ses réalités qui, comme le souligne Thomas de Koninck, est au cœur même de la culture de notre société actuelle . La question qu’il faut se poser estdonc celle-ci : la liberté de conscience, vient-elle du fait que la nature de l’homme lui impose d’être libre et de respecter la liberté de conscience d’autrui, ou plutôt du fait que la société l’a éduqué, l’a contraint à développer un principe nécessaire? Il peut sembler absurde que l’on puisse être contraint à une liberté et pourtant, à cette question, je répondrais que la liberté de consciencerelève probablement de l’éducation.
Considérons premièrement que la liberté de conscience n’est pas un nouveau principe : c’est un principe qui existe d’ailleurs dans la religion chrétienne depuis Jésus Christ . Aujourd’hui, la liberté de conscience est sans doute au cœur des valeurs occidentales . Pourtant, cette liberté occupe une place nettement moins importante dans certains pays occidentaux,et cela ne peut découler que d’une seule chose : le lieu de notre naissance, notre culture et donc notre éducation. Comme l’a souligné La Boétie, on peut croire que l’homme est naturellement porté à ne pas questionner les principes dans lesquels il naît . Ainsi, nous pouvons facilement comprendre l’importance du facteur de l’éducation dans le développement de la liberté de conscience chez unindividu. Il est donc invraisemblable de croire que la liberté de conscience soit un principe au cœur de la nature de l’homme car elle se développe par la transmission des principes que la société entretient, ou non, dépendamment de ses origines.

Il est aussi intéressant de constater que la liberté de conscience est une liberté individuelle, elle affecte l’intérieur même de l’esprit d’un individu,mais elle ne peut toutefois qu’être assurée par l’ensemble de la société. Ainsi, une telle liberté met l’accent sur le bien-être de l’individu, mais aussi sur le bien-vivre en société. On peut donc se demander si elle sert réellement d’abord l’individu avant la société. À mon avis, la liberté de conscience sert la société dans la mesure où elle assure sa cohésion et évite les conflits moraux. Jepense donc que la naissance du principe de la liberté de conscience découle d’un besoin chez l’être humain qui devait être comblé : à la suite de trop de guerres de religion, de sang répandu par des gens qui se mêlent de la foi et de l’esprit des autres, la liberté de conscience s'est imposée comme solution. C’est donc le besoin, et non la nature qui aurait amené les hommes à écrire des textescomme la Déclaration universelle des droits de l’homme . C’est sans doute dans cette optique que s’est forgée l’essence même de la liberté de conscience : d'abord et avant tout, la liberté de conscience doit passer par la tolérance en société. Je pense que la tolérance n’a rien de naturel, c’est un réflexe qui se résume à accepter un moindre pour éviter un pire.

Certains vous diraient que laliberté de conscience est un principe hautement universel, c’est pourquoi elle prend nécessairement racine à même la nature de l’homme. Ceux-ci vous diraient, par exemple, que si la liberté de conscience est moins importante dans les cultures orientales, ce n’est pas parce que la société y éduque moins les hommes, mais bien parce qu’on la brime davantage. Il est vrai, je le concède, que de voir autant...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Liberté et conscience
  • La conscience et la la liberté
  • la conscience est elle synonyme de liberté?
  • La liberté est-elle une illusion de la conscience ?
  • La conscience est elle source de liberté ou de contraintes?
  • La liberté est-elle illusion de conscience
  • La conscience est-elle source de liberté ou de contrainte ?
  • Liberté illusion de la conscience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !