Limites

318 mots 2 pages
Par limites, il faut entendre ce que la conscience peut imaginer mais sans parvenir à une connaissance certaine. C’est par exemple le cas des questions métaphysiques. La métaphysique, c’est ce qui vient après la physique, c’est-à-dire ce qui dépasse le monde physique et la connaissance qu’on peut en avoir. Par exemple, la question de l’origine et la destination de l’Univers est une question métaphysique. L’existence d’une âme, de Dieu. Le problème de la mort et de sa signification.
La première manière d’y répondre est la réponse philosophique = pas de réponse donc l’intérêt est dans le questionnement, pas la réponse.
La réponse religieuse : c’est l’absence de connaissance qui nous fait passée à la croyance. L’Homme se rassure sur les questions qui l’engouassent.
La réponse scientifique : la science s’appuie sur les questions métaphysiques pour faire avancer ses investigations, c’est-à-dire son enquête scientifique.
On peut dire que l’Homme est un animal métaphysique puisqu’il se pose des questions sur son origine et sa destinée. Au niveau anthropologique (l’étude de l’évolution de l’Homme dans tous les domaines) on affirme que l’Homme devient véritablement Homme lorsqu’il commence à enterrer ses morts. L’homme développe un système de croyance pour répondre à ses questions sur la mort. C’est le début d’une pensée symbolique qui va mener l’Homme à l’art, à la religion. Le développement humain est une interaction entre le naturel et le culturel. C’est notre interrogation métaphysique sur le sens de l’existence en général qui va nourrir l’évolution de l’humanité.
Il apparait que les limites de la conscience sont précisément ce qui nous fait avancer, dans la recherche de la connaissance, et c’est dans le dépassement des limites que l’Homme trouve la raison de son

en relation

  • Limite
    615 mots | 3 pages
  • limite
    609 mots | 3 pages
  • Limites
    2109 mots | 9 pages
  • Les limites
    370 mots | 2 pages
  • Limites
    3729 mots | 15 pages
  • les limites
    824 mots | 4 pages
  • Les limites.
    331 mots | 2 pages
  • limite
    1467 mots | 6 pages
  • La limite
    1026 mots | 5 pages
  • Les limites
    1564 mots | 7 pages