Méthodologie : introduction : analyse de documents

880 mots 4 pages
Méthodologie pour l’épreuve d’analyse de documents
But de l’épreuve : rédiger un développement structuré et argumenté qui montre la capacité à réutiliser ses connaissances pour analyser un document.
Le but donc est de dégager l’intérêt du ou des documents proposés ; pour cela, il faut faire attention à son contexte et rapporter des connaissances acquises en cours en lien avec les documents.
Attention : il ne faut pas considérer le document comme un prétexte pour réciter son cours (toujours rattacher ses connaissances au(x) document(s)).
Il faut commencer par lire la consigne, puis analyser la nature du document, son auteur et le contexte de sa réalisation, afin de situer les attentes de l'exercice.
Lire le document en surlignant les passages qui apportent des éléments de réponses à la consigne. S'il y a deux documents, il est essentiel de ne pas se contenter de les analyser à tour de rôle, mais de confronter leurs points de vue et d'essayer d'expliquer leurs éventuelles divergences.
Adopter un regard critique sur le document. Il ne faut pas seulement répéter ce qu'il dit, mais confronter son message à vos connaissances pour éventuellement montrer ses limites.
Réunir les éléments de réponse repérés en quelques thèmes majeurs qui constitueront les parties de ton développement.
Rédiger ton analyse en la structurant comme une courte composition : une introduction, deux ou trois parties, une conclusion.
Veilles à ne jamais t’éloigner trop du document que tu dois analyser. Pour cela, il faut fréquemment y faire référence en le citant (si c'est un texte) ou le décrivant. Évites de te laisser aller à de longues « récitations » du cours non rattachées à l'analyse du document.
- ne pas écrire au futur, éviter les temps du passé qui alourdiraient la phrase mais privilégier le présent ;
- éviter les expressions creuses : « cette période est une période de transition »… ;
- faits, de préférence, des phrases courtes.
1. Introduction.
L'introduction sert à poser la

en relation

  • Smeth
    1962 mots | 8 pages
  • Support M Thodoloique CNFPT
    1620 mots | 7 pages
  • Cas festyvest
    4389 mots | 18 pages
  • Méthodologie rapport de stage
    2360 mots | 10 pages
  • Méthodologie du rapport de stage
    1253 mots | 6 pages
  • Méthodologie rapport de stage
    2983 mots | 12 pages
  • Cour de méthodologie
    3307 mots | 14 pages
  • Methode rapport de stage
    2577 mots | 11 pages
  • CAHIER DES NORMES POUR MEMOIRE
    1190 mots | 5 pages
  • Audit
    2196 mots | 9 pages