Marie-antoinette procès

355 mots 2 pages
Le procès de Marie-Antoinette est mentionné pour la première fois par Robespierre le 27 mars 1793. Peu de temps après on l’a sépare du petit Dauphin. L’accusateur public du Tribunal révolutionnaire, Fouquier Tinville fera en sorte de manipuler le jeune garçon afin de témoigner contre sa mère, lors de son procès. Il sera plus tard enfermé puis caché dans une chambre obscure où il n’aura droit à aucun contact humain et où il mourra rongé par la gale, la tuberculose, le manque d’hygiène et de soins. Hébert l’accusera de pratiques incestueuses. Le 2 aout c’est au tour de sa belle-sœur ainsi que sa fille de quitter la reine. On conduit Marie-Antoinette à La Conciergerie. Durant son séjour, elle développe plusieurs maladies telles qu’un cancer de l’utérus et un cancer cervical. Le procès aura bientôt lieu.
Le 14 octobre 1793, Marie-Antoinette est jugée par le Tribunal révolutionnaire mené par Fouquier-Tinville. Si le procès de Louis XVI avait conservé quelques formes de procès équitable, ce n’est pas le cas quant à celui de la reine. On l’accuse d’avoir délibérément dilapider le budget de la France en banquets , bals et autres coquetteries , et en influençant le roi, mais aussi d’avoir pratiquer l’inceste sur ces enfants. Manquant de preuves, Fouquier-Tinville fait signé au Dauphin un acte qui reconnait l’inceste pratiqué par la reine. Marie-Antoinette se lève et répond « Si je n’ai pas répondu c’est que la nature elle-même refuse de répondre à une telle accusation faite à une mère. J’en appelle à toutes celles qui peuvent se trouver ici ! » . Pour la première fois durant le procès la foule de femme applaudie la reine. Par peur d’un retournement de situation, le procès est accéléré par de fausses accusations et des témoignages peu convaincants. Elle est alors accusée de haute trahison. Fouquier-Tinville réclame la mort et fait de l’accusée « l’ennemie déclarée de la nation française » .
Le 16 octobre 1993, moins d’un an après l’exécution de Louis XVI,

en relation

  • Procès de marie antoinette
    505 mots | 3 pages
  • Marie-antoinette
    10821 mots | 44 pages
  • Marie antoinette
    1069 mots | 5 pages
  • Marie antoinette
    891 mots | 4 pages
  • Exposé: Marie Antoinette
    1422 mots | 6 pages
  • Marie-antoinette et la révolution française
    452 mots | 2 pages
  • Marieantoinette
    2532 mots | 11 pages
  • Marie antoinette
    1069 mots | 5 pages
  • Marie antoinette vicime ou coupable?
    1479 mots | 6 pages
  • La vie de marie antoinette
    1006 mots | 5 pages