Mathématiques

507 mots 3 pages
Le littoral est un espace de rupture, de contact entre la terre et la mer, ce que l’on appelle l’estran ; il a de tout temps été aménagé par les hommes, et mis en valeur de manières différentes, en fonction des représentations que les hommes avaient de cet espace (comme les montagnes d’ailleurs). Longtemps considéré comme dangereux (les Travailleurs de la mer de V. Hugo), il est devenu au contraire un espace valorisé, un territoire récréatif dédié au loisir à l’heure du tourisme de masse. Ce basculement s’est opéré depuis la fin du XIXè siècle (voir A. Corbin, le Territoire du Vide, l’Occident et le désir de rivage, 1750-1840). Ce processus s’appelle la littoralisation, le transfert de population et d’activités de l’intérieur des terres vers le littoral. Ponctuellement le phénomène a toujours existé: ports dynamiques et villes relais en Méditerranée durant l’Antiquité, villes commerciales de la Hanse, ...
Aujourd’hui dans nombre d’Etats plus de 30% des habitants vivent à moins de 100 kms d’une mer (Europe occidentale, Etats-Unis, Amérique du sud, Afrique du nord). Au Sénégal, 60% de la population vit sur le littoral. Du fait de la croissance démographique, ces espaces sont soumis à une forte pression et les activités humaines fragilisent l’écosystème (mer des Caraïbes, mer Méditerranée, corridor asiatique). Il faut donc rechercher les causes et les enjeux (problèmes, besoins nouveaux) de cette course au littoral.
Problématique : Quelles réponses durables apporte-t-on à la concentration des activités et des hommes sur les espaces littoraux de plus en plus vulnérables et conflictuels ?
I-POURQUOI LES HOMMES SONT-ILS DE PLUS EN PLUS REGROUPES SUR LES LITTORAUX ?
Etude de cas : le littoral espagnol.
1)Documents 1 et 2 page 210, 5 page 211 : comment se traduit l’attraction exercée par le littoral espagnol depuis le milieu du XXè siècle ?
-concentration du bâti impressionnante, entre la mer, les petites montagnes à l’arrière-plan, sous la forme de buildings élevés

en relation

  • Mathematique
    590 mots | 3 pages
  • Mathématiques
    1330 mots | 6 pages
  • Mathématiques
    25960 mots | 104 pages
  • mathématiques
    614 mots | 3 pages
  • Mathématiques
    1926 mots | 8 pages
  • Mathématiques
    350 mots | 2 pages
  • Mathématique
    761 mots | 4 pages
  • mathematique
    833 mots | 4 pages
  • Les mathematiques
    2566 mots | 11 pages
  • Mathématiques
    1456 mots | 6 pages