Mme bovary

Pages: 6 (1442 mots) Publié le: 28 avril 2013
Texte C : Gustave Flaubert, Mme Bovary (1857)

Flaubert rédige en 1857 Madame Bovary. Son œuvre paraît à la fin du romantisme, et laisse envisager les prémices du naturalisme. Le roman retrace la vie sentimentale de Emma Bovary qui, mariée à Charles Bovary, s'ennuie et finit par le tromper. Dans cet extrait, Charles Bovary, médecin de campagne, se rend chez les Rouault et soigne M. Rouault.Le passage est au début du roman, situé au deuxième chapitre. Nous verrons dans un premier temps qu'il s'agit d'un blason fragmentaire de Emma, avant de considérer dans un second temps l'art de la description flaubertienne.

I. Un blason fragmentaire


1) L'éloge de la féminité

La scène est vue à travers le regard de Charles, en focalisation interne (verbe de perception :« aperçu », « fut surpris », « remarqua »...) La main est le premier élément du corps décrit, caractérisée par sa blancheur « blancheur de ses ongles ». Cette blancheur témoigne d'une certaine pureté, d'aristocratie. Cela montre qu'elle prend soin d'elle, en revanche la main n'est pas en accord avec les ongles. « plus nettoyés que les ivoires de Dieppe » montre que les références de Charles sontrestreintes.
Le regard est valorisé, on le qualifie de « beau », de plus avec l'adverbe « franchement » montre qu'il s'agit de quelqu'un d'assez direct et l'oxymore « hardiesse candide » montre sa sincérité et son courage. Tout est concentré dans le regard.
Charles s'attarde surtout sur la description des cheveux et montre qu'elle est séduisante. Plusieurs champs sémantiques se croisent, la grâce(« ondés », « lisses », « fins »), l'ordre (« séparés », « un seul morceau », « raie »), la pudeur (« on voyait à peine », « légèrement »), la sensualité (« le bout de l'oreille », « chignon abondant »). A travers cette chevelure, on voit tout le transport de Charles « la première fois de sa vie », il découvre la femme à travers ses cheveux. Elle est à nouveau caractérisée par la blancheur : « son cousortait d'un col blanc ».

2) Emma en Minerve

Minerve était la déesse de la guerre, de la sagesse, de l'intelligence chez les romains. On constate que l'auteur de la « tête de minerve » est Emma puisque la dédicace s'adresse à son père. Elle annonce le caractère d'Emma, sa personnalité un peu virile : « elle portait comme un homme, passé entre deux boutons de son corsage, un lorgnond'écaille ». Minerve est le symbole d'Emma et la comparaison à un homme renforce cette image. L'image du « nerf de bœuf » renforce encore cet aspect viril.

3) Une femme sensuelle

Ce qui rend le portrait d'Emma sensuel c'est l'importance accordée à la chair, à la peau : « son cou sortait d'un col blanc », « pommettes roses », « lèvres charnues ». Ce sont des détails qui attirent le regard, quila rendent attirante, malgré ses mains sèches. La fin de la scène introduit un premier contact physique, avec l'expression « sa poitrine effleurer le dos de la jeune fille », on voit sa timidité avec « elle se redressa toute rouge ». Cette timidité peut être démentie par le regard qu'elle lui adresse « par-dessus l'épaule ». On peut mettre cela en lien avec l'oxymore « hardiesse candide ». Sadescription est assez déconstruite, car son visage n'est pas détaillé. On observe, à travers le regard de Charles, que certaines parties du corps d'Emma, et ce sont des parties qui témoignent de la sensualité d'une femme.

II - L'art de la description flaubertienne


1) Emma : le divorce entre sa condition et ses aspirations

Le personnage d’Emma apparaît dès cette scène de rencontreavec tous ses paradoxes, toutes ses failles qui seront caractéristiques du personnage jusqu’à la fin de l’œuvre. Ainsi en est-il de sa main, et du regard que Charles pose sur elle. Cette main est en effet caractérisée par la dualité, l’opposition entre les ongles aristocratiques et la main elle-même, que Charles ne trouve pas belle : les ongles essayent d’imposer un paraître aristocratique,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme Bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !