Naît-on homme ou le devient-on ? (plan détaillé)

458 mots 2 pages
Naît-on homme ou le devient-on ?

L’homme se distingue des autres animaux en tant qu’il est un être de culture, c'est-à-dire qu’il se construit, que tout n’est pas inné en lui. Alors, naît-on homme ou le devient-on ? L’homme vient-il au monde achevé, déjà homme ? Si tel n’est pas le cas, est-ce alors dire que les hommes viendraient au monde dépourvu de toute humanité ?
Nous étudierons tout d’abord l’incomplétude de l’homme à sa naissance, puis que l’enfant est malgré tout humain en tant qu’il possède la possibilité de développer des capacités proprement humaines. Nous terminerons en montrant que l’on devient homme car l’homme se définit fondamentalement comme un être non prédéterminé, mais libre de se choisir.

I. L’incomplétude de l’homme à sa naissance
1- Absence d’instinct (Kant)
2- L’homme se définit par la culture, or celle-ci s’acquière. L’enfant hérite d’une culture déjà constituée qu’il doit s’approprier.
3- L’homme se définit aussi par le fait d’être un être social. Nécessité de l’éducation pour conquérir sa place en tant que membre d’une communauté d’hommes (Kant).

II. Malgré tout on est humain dès la naissance
1- Affirmer que l’on ne naît pas homme peut être un argument de discrimination : certains d’entre nous pourraient ne jamais devenir des hommes (hommes et barbares : Lévi-Strauss)
2- De plus, si on n’était pas humain dès la naissance, les enfants ne seraient pas des êtres humains. Or, les enfants ont droit au même respect qu’un homme adulte.
3- L’enfant est humain parce qu'il porte en lui la capacité de se perfectionner. La caractéristique de l’homme est, en effet, la perfectibilité (Rousseau).

III. L’homme, défini par la perfectibilité, est donc défini par la liberté de se construire
1- Chaque animal a son existence prédéterminée par l’instinct, alors que nul ne peut dire quel adulte deviendra un enfant.
2- Ainsi chacun devient humain par la culture qu’il acquiert, mais aussi devient un homme singulier, différent de tous les

en relation

  • La culture
    874 mots | 4 pages
  • Hda Claude Gueux
    701 mots | 3 pages
  • La peinture flamande
    853 mots | 4 pages
  • Renaissance Architectes
    1331 mots | 6 pages
  • La M Tamorphose De Narcisse Description
    2237 mots | 9 pages
  • Le féminité
    1379 mots | 6 pages
  • La naissance de l'individu dans le roman du 18ème
    6477 mots | 26 pages
  • Controle du droit des affaires
    926 mots | 4 pages
  • Hors de moi
    753 mots | 4 pages
  • Documnet
    2389 mots | 10 pages