Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est démontré ?

1011 mots 5 pages
Sujet 1 : L’accord avec autrui est un critère suffisant de vérité ?
I. On peut penser que si ce qui est vrai doit l’être pour tous (la vérité est absolue et universelle ou n’est pas), réciproquement, ce qui est vrai pour tous ne pourrait que nécessairement être vrai :
- car les hommes ne peuvent pas croire ce qu’ils savent ne pas être vrai en tant qu’être rationnels
- l’accord avec l’esprit de l’autre peut être vu comme la « pierre de touche » de la vérité présente dans le mien : c’est le présupposé des dialogues de Platon ; on ne peut tenir comme recevable, vrai que ce que les deux interlocuteurs admettent après examen
- si seul on peut être victime de sa subjectivité, l’inter-subjectivité peut être un gage d’objectivité : ce qui est commun à différents points de vue
- si autrui = spécialiste, alors on peut se fier à ce qu’ils posent comme vrai. C’est le cas de la vérité scientifique qui est admise par l’ensemble du corps scientifique.
II. Si l’accord commun est la conséquence du vrai ( comme l’évidence d’impose à tous) , l’accord commun n’est pas suffisant pour garantir de la vérité de ce qui est cru :
-Exemples nombreux de ceux qui ont défendu le vrai, seul contre tous..
- l’homme n’est pas qu’un être de raison, c’est aussi un être de désir, capable dès lors de s’illusionner, donc la croyance commune n’est pas nécessairement vraie (allégorie de la caverne, manipulation idéologique, limite du paradigme en science…)
- la science avance en corrigeant des erreurs dues à différents facteurs, qui semblent être un moment nécessaire, pour être dépassé dans la conquête de la vérité
- ce qui compte ce n’est pas l’accord, mais les raisons de cet accord : d’où les autres critères : évidence, cohérence, correspondance
III. Mais ces critères sont-ils suffisants ? Limites des vérités formelles et matérielles.
OU

Seul, l'homme est dans l'incertitude. Il n'y a que l'accord unanime entre les intelligences qui peut nous assurer de la véracité de nos idées.

en relation

  • Peut-on ne pas vouloir rechercher la vérité ?
    1125 mots | 5 pages
  • Pourquoi vouloir le vrai ?
    8837 mots | 36 pages
  • Pascal
    1382 mots | 6 pages
  • Philo, la croyance est-elle un obstacle à la veritée
    1689 mots | 7 pages
  • Faut il tenir pour vraie ce que l'on a sois même démontré ?
    1679 mots | 7 pages
  • Bac philo
    2369 mots | 10 pages
  • Toute vérité dépend-elle de nous?
    365 mots | 2 pages
  • Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ?
    401 mots | 2 pages
  • Travaille philo
    653 mots | 3 pages
  • Machines
    417 mots | 2 pages
  • verite_JP
    5953 mots | 24 pages
  • HYgiene en Psychatrie
    792 mots | 4 pages
  • Faut-il être sûr pour être dans le vrai ?
    2307 mots | 10 pages
  • Faut-il tenir pour vrai que ce qui peut être prouvé?
    695 mots | 3 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité"
    1103 mots | 5 pages