Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est scientifiquement prouvé ?

1958 mots 8 pages
Marie WILTBERGER - TL2
Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est scientifiquement prouvé ?

« Rassurez-vous, il n'y aura pas d'autre affaire Galilée. L'Eglise a retenu la leçon, compris que la science sur son terrain, est invincible. Plutôt que de l'affronter, quand une découverte remet en cause un point particulier de son enseignement, elle préfère biaiser, reculer et, finalement, corriger le dogme. » Dit Gérard Bonnot in La vie c'est autre chose, 1976 ; voici une citation qui permet d’introduire cette problématique aux temps modernes qui regorgent de « Scientifiquement Prouvé » sur nos emballages. L’homme est irrémédiablement tourmenté entre le choix de ce qu'il qualifie de scientifique, c'est-à-dire de vérifié, juste, et ce que l'opinion commune peut considérer comme vrai et qui a une portée véridique. La vérité est définie comme une adéquation entre l'intelligence qui conçoit, l'esprit et la réalité, « l’adéquation de l’esprit à la chose » d’après Saint Thomas d’Aquin. Elle est considérée comme immuable, inaltérable, universelle. L'expérimentation de la preuve scientifique représente l'ensemble des procédures de contrôles destinés à vérifier une hypothèse ou une théorie, pour en former un théorème. Les sciences expérimentales se rapportent à des objets donnés dans l'expérience et se confirme par des contrôles expérimentaux. Les sciences formelles sont les mathématiques et la logique, modulée sur des axiomes, qui sont des principes de base d'évidence, non démontrable. Elle ne requiert en aucun cas de vérification expérimentale, elles se suffisent à elles-mêmes. Les sciences humaines, quant à elles, sont un cas particulier, dans le sens où elles peuvent être considérer de deux manière différentes : elles peuvent rapporter à un cas particulier, et donc représenter le vrai jusqu'à ce qu'un contre-exemple ne vienne prouver le contraire, ou être interpréter comme une étude des comportements humains, c'est-à-dire peut fiable, dans le sens ou ce n'est pas une

en relation

  • Philosophie
    1028 mots | 5 pages
  • La science dit elle la vérité ?
    1996 mots | 8 pages
  • Principe de précaution
    1838 mots | 8 pages
  • Faut il tenir pour vraie ce que l'on a sois même démontré ?
    1679 mots | 7 pages
  • La technique
    3060 mots | 13 pages
  • Toute vérité est-elle démontrable ?
    1383 mots | 6 pages
  • Faut-il toujours se rendre à l’évidence ?
    1233 mots | 5 pages
  • Vérité
    1292 mots | 6 pages
  • explication de texte spinoza
    2806 mots | 12 pages
  • Les vertus des huiles essentielles
    2209 mots | 9 pages