Partage

1381 mots 6 pages
LES JEUNES FACE AUX GROSSESSES PRÉCOCES ET AUX AVORTEMENTS CLANDESTINS VERSION IMPRIMABLE

La grossesse précoce est un phénomène qui prend de l’ampleur de jour en jour dans notre société. Et c’est la jeunesse, la tendre jeunesse féminine qui en est la principale victime. En effet, on entend par grossesse précoce, une grossesse qui survient en bas âge, c’est-à-dire avant 18 ans ; quand, la jeune fille sort à peine de l’enfance ou est encore enfant elle-même. Naturellement, les causes en sont multiples, et les conséquences très fâcheuses, d’où l’urgence d’extirper ce mal social.

Parmi les principales causes , on peut retenir la découverte prématurée de la sexualité, la pauvreté, le manque d’encadrement ( conseils ) des parents et des aînés, le refus volontaire d’utiliser les moyens modernes de contraception en général et du préservatif en particulier. A propos du préservatif, les jeunes estiment de façon erronée qu’ « on ne suce pas un bonbon avec son emballage » ou qu’ « on ne mange pas la banane avec sa peau : y-a pas le goût .»

Les conséquences logiques de cette situation sont désastreuses car la jeune fille se trouve dans l’obligation d’interrompre ou d’abandonner ses études scolaires ( alors que le garçon en est épargné ). Dans le pire des cas, on assiste à des avortements clandestins, aux dangers incalculables ( infections, stérilité, mort.) On devient mère, donc responsable avant l’âge.

Pour être à l’abri des grossesses précoces, c’est-à-dire pour les éviter, il faudra avant toute chose une prise de conscience collective de notre part en tant que principaux concernés, des parents et des enseignants, sur les énormes dangers de ce phénomène.

En matière d’éducation sexuelle, on devrait de nos jours bannir tout tabou et ne rien, rien cacher aux jeunes ( filles ), les parents et les enseignants devraient assister les jeunes par les conseils pratiques. Il est aussi impérieux de former des agents en éducation sexuelle et introduire cette matière

en relation

  • Le partage
    1904 mots | 8 pages
  • Le partage
    281 mots | 2 pages
  • Partage
    657 mots | 3 pages
  • Partage
    2085 mots | 9 pages
  • partage
    69897 mots | 280 pages
  • partage
    512 mots | 3 pages
  • Partage
    16569 mots | 67 pages
  • Partager
    7088 mots | 29 pages
  • Partage
    4775 mots | 20 pages
  • Le partage
    558 mots | 3 pages