Peut-on dire "à chacun sa vérité ?"

1449 mots 6 pages
Peut-on dire “à chacun sa vérité” ?

Première partie : Légitimité de la formulation “à chacun sa vérité”.

Elucidons tout d’abord ce qui peut donner sens à une telle formule, voire la justifier.

Tout d’abord, chacun fait l’épreuve, l’expérience du caractère irréductible de sa singularité. Le corps est le premier principe d’individuation : ce qui émane en effet de la sensation relève alors du domaine du subjectif et du singulier, car la sensation éprouvée est vécue par moi et selon un mode qui m’est propre.
Ainsi, des goûts et des couleurs ont ne peut en discuter : je ne peux prétendre que les autres sentent comme moi. Réf Kant, CFJ : distinction entre l’agréable et le beau. Chacun reste juge de son propre plaisir ou déplaisir, de ce qui est agréable ou désagréable aux sens.
On peut alors parler de vérités subjectives : chaque vécu subjectif est comme tel indubitable, et une sensation, même illusoire, est une sensation réellement ressentie.

Et de même que chacun a de son corps un sentiment singulier, de même chacun tient pour vraies des idées religieuses par exemple, parce que grâce à elles, il a le sentiment ‘être en présence de “sa vérité, une vérité qui réponde à ses aspirations, comble ses attentes” (Mounier). Il considère ces vérités subjectives en ce sens comme plus vraies que les vérités objectives et impersonnelles de la science, même si elle ne peuvent être argumentées comme celles-ci par raisons démonstratives.

En outre, chacun de nous s’inscrit inévitablement au sein d’une culture particulière. A cet égard, comme l’analyse Levi-Strauss, les hommes ont tendance à ériger un simple point de vue culturel particulier en un pseudo-critère universel. C’est l’attitude ethnocentrisme. Attitude condamnable sur un plan théorique : c’est en effet ne pas comprendre qu’en matière de mœurs, de coutumes, d’art, de religion, il n’existe pas de critère universel de jugement, car toutes ces manifestations s’enracinent précisément en des cultures

en relation

  • Peut-on dire "A chacun sa vérité"?
    271 mots | 2 pages
  • Peut on dire a chacun sa vérité
    6573 mots | 27 pages
  • Peut-on dire à chacun sa vérité
    776 mots | 4 pages
  • Peut-on dire à chacun sa vérité ?
    911 mots | 4 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité"
    1103 mots | 5 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité" ?
    467 mots | 2 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité"?
    2921 mots | 12 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité?"
    1171 mots | 5 pages
  • Peut-on dire à chacun sa vérité ?
    290 mots | 2 pages
  • Peut-on dire "à chacun sa vérité"?
    1220 mots | 5 pages