Peut on reprocher à la philophie d'être inutile?

714 mots 3 pages
Peut- on reprocher à la Philosophie d’être inutile ?

Le mot « philosophie » est un mot d’origine grecque (philein : aimer, chercher ; sophia : sagesse, savoir). Littéralement, la Philosophie est l’amour du savoir, l’amour de la sagesse. Contrairement à d’autre matière scolaire, la Philosophie n’a pas de sujet propre ou défini car tout peut être abordé sous un point de vue philosophique. La Philosophie est une recherche de connaissance et de savoir, et permet la culture de l’esprit. Mais celle-ci est contestée, car la Philosophie ne peut répondre de façon concrète aux questions qu’elle pose. Il n’y a pas de réponses définies car tout le monde à sa propre façon de percevoir la question, a sa propre réflexion. Alors est ce que la Philosophie est-elle vraiment inutile ? Ou peut être est-elle utile ou même nécessaire ? Nous verrons d’une part, l’inutilité de la Philosophie et les reproches que nous lui faisons ; puis d’une autre part, nous verrons que celle-ci peut être utile voire nécessaire.

I] La Philosophie, un ensemble abstrait et inutile.

Tout d’abord, la Philosophie est définie par un questionnement éternel, car elle se fonde sur des questions générales, abstraites et quelquefois futiles. Elle n’a donc aucune réponse rationnelle et exacte. « Philosopher, c’est penser sans preuves » A. Comte-Sponville. On peut juste se baser sur une idée et, non, en donner quelque chose de concret. Même Socrate (qualifié comme le père de la Philosophie) disait : « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien.» Et puis nous savons aussi, que la Philosophie est une matière qui ne s’apprend pas, on n’apprend pas la Philosophie mais juste à philosopher, c'est-à-dire à penser, à avoir son propre point de vue sur la chose, car la vraie Philosophie n’existe pas. Elle est donc baser sur une incertitude même, et n’est basée sur aucun fondement. Mais rejeter la Philosophie reviendrait à admettre tout ; tout les préjugés et à ne plus penser par soi-même, c'est-à-dire à

en relation

  • Philosophie du droit
    43039 mots | 173 pages
  • Deleuze et la philosophie
    45030 mots | 181 pages
  • rien
    95919 mots | 384 pages
  • SUJET DE FRANCAIS
    129859 mots | 520 pages
  • Bonjour
    86148 mots | 345 pages
  • bac Sujets de Fran ais 1re L ES S
    85929 mots | 344 pages