Philo1

782 mots 4 pages
L’humain depuis son existence est à la recherche de la vérité et de comprendre son environnement. Au début il explique les phénomènes naturels sont dus à des forces sur naturelles, c’est-a-dire l’intervention des dieux. Ce que on appelle la pensées irrationnelles. Après la naissance de la philosophie, c’est la naissance de l’argumentation rationnelle qui se base sur l’observation des changements et l’origine des choses pour faire des hypothèses, telle que la théorie de Démocrite sur la matière qui divisible jusqu'à l’indivisible, c’est-a-dire l’atome. Et toute en éliminant l’explication des forces sur naturelle et les dieux.
En autre, L’humain ne peut pas nier définitivement l’existence de dieu dans l’explication de certaines vérités, par exemple : «l’existence humaine c’est l’œuvre du dieu, et même de l’origine de ce qui existe sur terre.»
Toute fois, La science se base sur le savoir donc elle est vrai, par contre la croyance elle peut être vrais ou fausse. Et de ce fais, ce que ignore ca ne veut pas dire est elle est vrais ou elle est fausse tant que il n’y a pas d’argument mieux justifiant les deux positions.
C’est quoi l’argumentation rationnelle et c’est quoi ces objectifs
Un argument et une preuve, ou une idée, ou une réflexion logique son but et de justifier et de soutenir une affirmation. Pour répondre a des questions fondamentales dans le but de la recherche de la vérité. L’argumentation nous fournit des moyens pour exercer notre sens de critique et d’évité les nombreuses erreurs de raisonnement.
L’argumentation est constituée à la base de proposition qu’on appelle prémisse qui peut être vrai ou fausse, et aussi d’une conclusion qui est l’affirmation qu’on veut justifier. Pour accepter ou refuser une argumentation elle doit respecter les critères de l’acceptabilité qui sont, en premier le critère de l’acceptabilité ou vérité. D’une part, la correspondance qui vérifiée que le contenu de la prémisse est réale comme telle qu’elle existe,

en relation

  • Philo1
    4710 mots | 19 pages
  • Philo1
    627 mots | 3 pages
  • Philo1
    12229 mots | 49 pages
  • Diogène
    2258 mots | 10 pages
  • Nietzsche
    8438 mots | 34 pages
  • Anglais
    13309 mots | 54 pages