Philosophie et science

797 mots 4 pages
De la problématologie: philosophie, science et langage
De la problématologie: philosophie, science et langage est une œuvre du philosophe belge Michel Meyer dans laquelle l’auteur interroge le questionnement par si même. Il part de la crise actuelle de la philosophie qui le conduit au « dialogue constant »1 avec Platon, Aristote, René Descartes, Martin Heidegger et Ludwig Wittgenstein, entre autres. Ce dialogue est motivé par des questions qui « font partie intégrante de cette pensée que » Meyer appelle « ‘’problématologie’’ et qui n’est rien d’autre que l’étude du questionnement »1. Son problème de base est, de certaine manière, que « depuis Descartes, le fondement était l’homme vu comme un sujet qui instaurait, par sa liberté, ses normes d’action comme son savoir, c’est-à-dire les conditions d’accès à l’objet »2. Selon l’auteur, avec « Karl Marx, Friedrich Nietzsche et Sigmund Freud, cette conception de l’homme, donc du fondement, perd toute légitimité »2.
Le problème
Dans le chapitre 1, Meyer se pose la question : « Qu’est-ce qu’un problème philosophique ? » Il traite le nihilisme intellectuel dans l’époque contemporaine, la question ontologique de l’Être ou le pensable impossible, la problématisation philosophique comme logologie, la dissolution comme résolution des problèmes insolubles chez Wittgenstein, Moritz Schlick e Rudolf Carnap, la dissolution de problèmes chez Henri Bergson et Paul Valéry, le paradoxe du silence chez Wittgenstein ainsi que la relation entre « question » et « système »3.
Dialectique versus interrogation
Dans le chapitre 2, Meyer écrit sur la relation entre dialectique et interrogation. Il commence par la dialectique chez Socrate et le rôle de l’interrogation dialectique dans les dialogues aporétiques. Ensuite, il aborde « la dialectique et la méthode par hypothèses comme réaction au ‘’logos’’ socratique », la relation entre dialectique, analyse et synthèse, « la question de l’être ou le déplacement du problème de la question à

en relation

  • Science et philosophie
    3693 mots | 15 pages
  • Philosophie et science
    813 mots | 4 pages
  • Philosophie et science
    5335 mots | 22 pages
  • Science et philosophie
    3819 mots | 16 pages
  • philosophie et science
    3626 mots | 15 pages
  • Sciences et philosophie
    2051 mots | 9 pages
  • Philosophie des sciences
    1308 mots | 6 pages
  • philosophie et science
    1458 mots | 6 pages
  • La science et la philosophie
    664 mots | 3 pages
  • Goethe, science et philosophie
    51215 mots | 205 pages