Philosophie

Pages: 11 (2543 mots) Publié le: 4 janvier 2011
Philosophie :

Dissertation : Le bonheur dépend de la sagesse

|« Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher » |
|  |Blaise Pascal, Les Pensées |

" Le plaisir est le bonheur des fous. Le bonheur est le plaisir des sages " ( Barbey d’Aurevilly )

- Le bonheur est un étatdurable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, le stress, l'inquiétude et le trouble sont absents.
La tradition philosophique occidentale oppose les optimistes, pour qui le bonheur comme "état de satisfaction totale" est possible (Spinoza, Montaigne, Diderot), voire facile (Épicure) et les pessimistes pour qui il est difficile(Rousseau), voire impossible (Pascal, Schopenhauer, Freud). D'autres comme Kant condamnent la recherche du bonheur (comme s'opposant à la morale) ou comme Nietzsche la critiquent comme une fuite devant le tragique de la réalité, lui préférant l'expérience de la joie.

Étymologiquement vient de l'expression « bon urû ».
- 4. Description de la sagesse
     C'est dans un ouvrage qui a fait lesdélices de ma vie intellectuelle, alors que je franchissais le cap de mes 18 ans, que je trouve la meilleure description de la philosophie. Je retourne donc volontairement à un vieux livre, un peu jauni, un texte de Roger Verneaux (Introduction générale et Logique) que j'utilisais avec joie à la fin de mon cours à l'École normale. ( Note: Pour ceux qui ont perdu quelques notions de l'histoire, leQuébec de jadis, formait ses enseignants et ses enseignantes dans des Écoles appelées « École normale », c'est-à-dire des écoles spécialisées où étaient enseignées les normes, les règles à suivre pour devenir un excellent enseignant ou enseignante. Il faudrait les restaurer. ).
     Aristote a formellement défini la sagesse au livre VI de l'Éthique à Nicomaque ( voir édition Vrin, 1959, p.259 etsuivantes). La Métaphysique ( livre K ) reprend en quelque sorte les mêmes idées et la majorité des auteurs du Moyen Âge se sont inspirés de ces grands textes malheureusement trop méconnus.
     La sagesse est un habitus ( je n'écris pas habitude ), c'est-à-dire une disposition de l'esprit, une vertu intellectuelle. L'habitus peut être inné ou acquis par l'exercice. L'habitus se définit par son acteet l'acte à son tour est défini par son objet.
     Selon les philosophes du XIIIe siècle, il y a cinq grandes vertus intellectuelles fondamentales. Ces vertus portent le nom de sagesse, d'intelligence, de science, d'art et de prudence. Les philosophes de cette grande époque, beaucoup moins noire qu'on ne le dit ou qu'on le laisse croire, divisent ensuite ces cinq vertus en deux groupesprincipaux: intelligence, science et sagesse concernent la fonction spéculative de l'esprit, ou si l'on veut, l'intellect spéculatif. Ces vertus perfectionnent l'esprit en tant qu'il connaît simplement. Art et prudence concernent la fonction pratique de l'esprit. Art et prudence perfectionnent l'esprit humain, en tant qu'il dirige l'activité de l'homme.
     L'intelligence (comme habitus, non pas commefaculté) est la connaissance des premiers principes de la démonstration, principes qui sont indémontrables, et qui n'ont d'ailleurs pas besoin de démonstration parce qu'ils sont évidents. En ce sens, l'intelligence est la connaissance des vérités évidentes. La science est la connaissance des conclusions de la démonstration, ou la connaissance des vérités démontrées. La sagesse est la considérationdes causes premières. L'art ( ou encore la technique ) est l'application de la raison à la fabrication des objets. La prudence est l'application de la raison à la direction des actes humains dont le siège est dans la volonté. (Roger Verneaux, Introduction générale et Logique, p. 14).
     Regardons la vertu intellectuelle qui nous préoccupe le plus pour le moment, à savoir la sagesse. Le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philosophie
  • philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • la philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !