Pluralité

2481 mots 10 pages
CORRIGE: L' Etat est-il l'ennemi de la liberté

La question s'est souvent posée, spécialement aux philosophes de savoir pourquoi les hommes s'étaient regroupés en sociétés. Platon y a répondu, en invoquant des raisons essentiellement économiques; Hobbes également ou encore Rousseau dans Du Contrat Social. Mais, outre cet interrogatoire dont la réalisation pratique est certaine ( rares sont en effet les ermites), la question est également de savoir quelles ont pu être les conséquences de ce regroupement, particulièrement sur ce qui semble être un caractère proprement humain à savoir la liberté. Quel a donc été le devenir de cette dernière lors de la formation de l'Etat? Celui-ci est-il l'ennemi de la liberté, c'est-à-dire l'inhibe-t-il? Quel sens donner alors à la liberté dans ce contexte pour éclairer la question? Ne faut-il pas non plus distinguer entre plusieurs Etats qui définiraient alors chacun la possibilité ou non de la liberté? Il apparaîtra ainsi au premier abord que la liberté ne peut se développer dans l'Etat, telle est la position de l'opinion commune mais également celle des peuples vivant dans un état autoritaire ou totalitaire. Toutefois, ne faut-il pas critiquer cette thèse à certains points de vue ( celui de l'opinion commune en particulier ) pour jeter alors les bases d'une liberté qui ne trouve sa réalisation pleine et certaine que dans l'Etat?

L' Etat semble donc être en premier lieu l'élément qui empêche la liberté humaine de s'exprimer. Qu'est-ce d'abord que l'Etat? Celui-ci est constitué de tous les hommes, pris individuellement comme des personnes qui, unies, ont ainsi formé un groupe, comme un corps. L'Etat a alors institué des lois positives c'est-à-dire des lois écrites, sans pour autant nier la réalité des lois morales, présentes en chaque homme mais non explicitement exprimées. Ainsi l'Etat est-il une sorte de conscience commune du corps des hommes. C'est vraisemblablement cette définition qui heurte l'opinion commune et

en relation

  • La pluralité
    3073 mots | 13 pages
  • La pluralité de faits
    2602 mots | 11 pages
  • pluralité des médias
    492 mots | 2 pages
  • La pluralité linguistique
    967 mots | 4 pages
  • Pluralité des culture
    846 mots | 4 pages
  • La pluralité des cultures
    1148 mots | 5 pages
  • Pluraliter des culture
    604 mots | 3 pages
  • Pluralité culturel
    1516 mots | 7 pages
  • La pluralité du marché du travail
    3552 mots | 15 pages
  • Entretiens sur la pluralité des monde,
    284 mots | 2 pages