Prévention de la chute chez la personne âgée et sentiment d'efficacité personnelle: une revue de question

Pages: 16 (3885 mots) Publié le: 19 mai 2009
Faculté de Médecine et de Pharmacie

Faculté des Sciences du Sport

Université de Poitiers

Master 1re année Sciences
de
la
Santé
et
du
Sport
 Mention Sport,
Santé
et
Société
 Spécialité Ingénierie
de
la
Rééducation,
du
Handicap
et
de
la
Performance
Motrice


Prévention
de
la
chute
chez
la
personne
âgée
et
 sentiment
d’efficacité
personnelle
:
une
revue
de
 questions

« DUCOM Mathieu »Année Universitaire: 2007 - 2008 Jury : Nathalie André Docteur en STAPS - Référent Universitaire Véronique Vignerot, Maître de Conférence Cédric Bouquet, Maître de Conférence

2

SOMMAIRE
Introduction Les causes des chutes
Les facteurs intrinsèque Les facteurs extrinsèque page 1 page 3 page 3 page 4 page 5 page 5 page 6 page 8 page 8 page 15 page 16 page 17 page 19 page 20 page 24 page 25Les conséquences des chutes
Les conséquences directes Les conséquences indirectes

La prévention des chutes
L'activité physique L'efficacité personnelle Activité physique et efficacité personnelle

Conclusion Problématique générale Méthodologie Bilan général Bibliographie

2

3 "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute." ConfuciusIntroduction
En France la chute est le phénomène le plus fréquent (60%) à l'origine des Accidents de la Vie Courante (AcVC) selon les résultats du réseaux « Enquête Permanente des Accidents de la vie Courante » (EPAC, 2004), suivi des coups (18%), coupures, écrasements et perforations (11%), surmenage physique (4%), corps étrangers (3%) et autre (4%). Dans la littérature, la chute est définie par denombreux auteurs. Pour Tinetti et al. (1988) la chute intervient lorsque « la ligne verticale qui traverse le centre de masse du corps humain se retrouve au delà de la base et que la correction n'a pas lieu à temps ». Plus récemment, Kannus (1999) définit la chute comme « une descente inattendue d'une position droite, assise ou horizontale, avec une descente supérieure ou égale à un mètre. ». Pourde nombreux auteurs, la fréquence des chutes serait lié à l'âge, au sexe et au niveau de dépendance. Campbell et al. (1981) rapportent que les chutes sont plus fréquentes chez les personnes âgées de plus de 90 ans (55%) contre 45% pour les 80-89 ans et 35% pour les personnes âgées de 65 à 79 ans. Les données de l'EPAC (2004) vont également dans ce sens. Néanmoins, certains auteurs infirment cetteaugmentation de la fréquence des chutes après l'âge de 85 ans, particulièrement chez les hommes (NHMRC (National Health and Medical Research Council - Australia) (1993)). La relation âge-chute, même si elle existe, n'est donc peut-être pas linéaire. Concernant le sexe, Gostynski et al. (1999) ont montré que les femmes, ont un risque plus élevé de chuter (30,9%) que les hommes (22,5%). Enfin,certaines études ont mis en évidence les différences de fréquence de chute selon les lieux de vie. Les résidents en maisons de repos ont un plus grand risque de chuter que les personnes en résidence (1999). Cette même étude indique que les personnes résident en maison de retraite médicalisée auraient un risque “sensiblement supérieur” de chuter que les personnes résidents en foyer-logement. 3

4

4 5 Selon une étude épidémiologique menée par Dargent-Molina et al. (1995), un tiers environ des sujets de 65 ans et plus, en population générale, chute au moins une fois par an. Ils établissent que 5% des chutes s'accompagnent de fractures, et 5 à 10% d'autres traumatismes sévères nécessitent des soins médicaux et peuvent même aller jusqu'au décès (Keene, 1993). Dix à 15% des chutes provoquentde graves blessures, les blessures nonintentionnelles sont la cinquième cause de décès chez les personnes âgées (Moylan & al., 2007). Les personnes âgées fragiles sont de grandes consommatrices de soins et sont plus sujettes aux risques de chutes, d'accidents, d'hospitalisations ou de placement en maison de retraite. Une prise en charge adaptée permettrait d'améliorer la qualité de vie des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chutes chez les personne ageé
  • La mmaltraitance chez la personne âgée
  • La motivation chez la personne agée
  • La maintien du pouvoir chez la personne âgée
  • Troubles nutritionnels chez la personne âgée
  • Les personne agée
  • Personne agée
  • La personne agée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !