principe d' ass

1346 mots 6 pages
Retraite des salariés : faites le compte de vos trimestres Un seul trimestre suffit aux salariés du secteur privé pour percevoir une retraite du régime de base de la sécurité sociale. Mais celle-ci est proratisée en fonction du nombre de trimestres retenus dans le calcul de la pension. Dès lors, chaque trimestre travaillé ou non doit faire l'objet d'une attention particulière.

Le triangle de la retraite
La pension de base de la sécurité sociale dépend de trois éléments déterminés à la date de départ en retraite : le salaire de base, le taux de liquidation de la pension et la durée d'assurance au régime général.

Le montant de la pension s'obtient en appliquant la formule : salaire annuel moyen de base x taux de liquidation x durée d'assurance/nombre de trimestres exigé.

ARRET DES COMPTES
Le compte du salarié est arrêté le dernier jour du trimestre civil précédant la date du départ à la retraite. Si celui-ci est fixé au 1er juin 2005, le compte sera arrêté le 31 mars 2005, un seul trimestre sera validé en 2005. Donc mieux vaut choisir une liquidation au 1er juillet à condition que le trimestre soit validable et nécessaire au calcul de la pension.

L'année correspondant à la date de liquidation n'étant pas retenue dans le calcul des meilleures années, il faut en tenir compte, si cette dernière est nécessaire pour y parvenir, en différant, si nécessaire et si c'est possible, la liquidation au 1er janvier de l'année suivant la cessation d'activité.

Salaire de base. C'est la somme des salaires annuels retenus divisée par le nombre d'années requises. Il est constitué par les années civiles ayant donné lieu à cotisations, à l'exclusion des périodes assimilées puisque, dans ce cas, il n'y a pas de report de salaire. Les sommes ne validant pas un trimestre ne sont pas, non plus, retenues.

Ces salaires annuels, limités au plafond de la sécurité sociale, sont revalorisés par des coefficients fixés chaque année en fonction de l'indice prévisionnel

en relation

  • Principes generaux du droit
    1920 mots | 8 pages
  • Arrêts importants
    4644 mots | 19 pages
  • Droit administratif
    3549 mots | 15 pages
  • Droit
    1792 mots | 8 pages
  • Cours
    3510 mots | 15 pages
  • Jurisprudence de droit administratif
    2507 mots | 11 pages
  • Arrêts importants en droit administratif
    5526 mots | 23 pages
  • Droit Administratif
    9395 mots | 38 pages
  • Droit administratif
    25332 mots | 102 pages
  • Les principes generaux du droit
    1264 mots | 6 pages