Quevaut

463 mots 2 pages
Chapitre 1 : La mesure du temps sans l'histoire de la vie et de la terre.

Le géologue a développé très tôt des « outils » qui lui permettent d'interpréter les traces inscrites dans les roches et les fossiles afin de reconstituer l'histoire de la biosphère et de la géosphère. Ainsi, il est possible de décrire l'ordre dans lequel les évènements se sont succédés les uns par rapport aux autres ; c'est la datation relative. Ce n'est qu'avec l'utilisation de matériaux radioactifs ( à partir de la deuxième moitié du XX e siècle ) qu'on a pu avoir des datations absolues.

I ) La datation relative : Positionner les évènements les uns par rapport aux autres.

Les différents types de roches

Sédimentaires : Elles sont formées à partir de l'accumulation de dépôts dans un bassin.
Ex : Stromatolites, calcaires

Magmatiques : Elles sont issues d'un magma venant du centre de la terre et qui restent en profondeur, ou qui arrivent en surface. Elles sont soit volcaniques, soit plutoniques.
Ex : Basaltes ( volcanique ) , granite et gabbro ( plutoniques )

Métamorphique : Elles ont été transformées à l'état solide à cause de variations de P et/ou de t°c

1- Établir une chronologie à l'échelle d'une région, d'un affleurement, d'un échantillon

Principe de superposition :
Quand on a une succession de couches, on peut affirmer qu'une couche est plus recente que celle qu'elle recouvre, et plus ancienne que celle qui la recouvre.
Attention : les accidents tec peuvent entrainer une inversion dans l'ordre d'empilement des strates.

Principe de recoupement :
Toute structure est forcément + récente que la structure qu'elle recoupe.
Attention : Tte inclusion ( roche ou minéral ) est forcément + ancienne que la structure qu'elle recoupe.

Principe de continuité :
On l'utilise quand on a affaire à plusieurs strates situées dans des zones différentes d'une région. Ce principe dit qu'une couche qui est limité par le même mur et le même toit correspondra à une

en relation