Réflexions sur l’avant-propos de penser la pornographie.

Pages: 6 (1292 mots) Publié le: 18 avril 2011
Réflexions sur l’avant-propos de Penser la pornographie.

Ruwen Ogien, notre auteur, expose dans l’avant-propos de son essai, les différents arguments permettant d’avoir une réflexion neutre par rapport à la pornographie.
Il questionne les raisons des libéraux et des conservateurs. Il questionne la relation que ce sujet a avec le statut des femmes et des minorités.
Il met face à eux-mêmes leslibéraux qui s’arrêtent en cours de raisonnement.
Ainsi, arrive-t-il au final (de cet avant-propos. L’essai étayera le sujet par la suite) à toucher un mot des principes de ce qu’il appelle l’éthique minimale : Le but de la morale n’est pas de régenter absolument tous les aspects de notre existence mais d’affirmer des principes élémentaires de coexistence des libertés individuelles et decoopération sociale équitable. (cfr cours)
Reprenons le cheminement de notre auteur. Tout d’abord, il soulève les questions de base qui entourent le sujet et qui opposent la pornographie de l’érotisme ou de l’art. Il se demande qui a accès à cette pornographie, qui la désapprouve. Il s’interroge sur les raisons profondes de la désapprobation assez générale sur la question et pourquoi celle-ci concerneplus la pornographie en elle-même que les conditions difficiles pour les travailleurs et les travailleuses de ce qu’il appelle une industrie.
Dans cet avant-propos, notre auteur tient au préalable à poser des questions qui permettent de reprendre le sujet à la racine.
Il met également ainsi en évidence, qu’il y a des raisons visibles mais aussi cachées qui sont brandies pour désapprouver lapornographie ; par différents courants philosophiques, de pensée dont il parle par la suite. Ce thème, côtoyant la sexualité, sera appréhendé, nous dit-il, différemment qu’on soit philosophe en pays anglo-saxon ou en France.
Dans l’un, les intellectuelles féministes dans leurs réflexions questionnant la «différence sexuelle» l’ont placé au centre. Dans l’autre, malgré les travaux libérateurs deFoucault concernant la sexualité ; la pornographie reste un sujet peu respectable. Et même quand on se saisit du sujet, toujours selon notre auteur, on le place au même niveau que l’alcoolisme ou le chômage, dans le lot des problèmes de société.
De fait, malgré les approches différentes ; notre essayiste remarque que la pornographie n’est jamais questionnée d’une manière neutre. Elle tourne autour dela « protection de la jeunesse » en France et de la « dégradation des femmes » aux Etats-Unis. La désapprobation a son égard se base sur des raisons, universelles en France ; catégorielles aux Etats-Unis.
Notre auteur regrette dès lors un climat d’unanimité assez déprimante (…) dont l’une des premières victimes (est) la réflexion critique sur la question.
Après la présentation en quelques lignesde cet avant-propos, que pouvons-nous dire, qu’avons-nous retenu et qu’en pensons-nous ?
Tout d’abord, il nous paraît utile, en effet, à la manière de notre auteur, de repartir à « zéro » quand on questionne un sujet aussi difficile que celui-ci et qui peut entraîner une panique morale.
Que l’humain en général soit inquiet, voire déstabilisé ; quand on touche à son intimité au-travers de cesujet ; on ne peut le nier. Cependant, les philosophes et autres penseurs, tout en restant humains bien entendu, devraient pouvoir suspendre cette inquiétude intime, lorsqu’on leur demande de discuter du sujet.
Certes, les questions liées à l’éthique, à la recherche d’un bien-être pour l’Homme sont complexes mais nous pensons que c’est en les mettant sur le tapis comme n’importe quel autre sujet,que l’on peut arriver à entamer un débat serein.
Il ne s’agit pas ici de dire que le consensus aura lieu entre les différents courants de pensée, qui ont pour certains une vision du monde, et de la sexualité plus particulièrement, diamétralement opposée ; mais plutôt de dire que nous avons tout à gagner à débattre et à ne pas laisser un sujet aussi « paniquant » dans le monde flou des tabous....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Réflexion à propos de l'art
  • Reflexion sur l'art de penser
  • Pornographie
  • La pornographie, est-ce un péché ?
  • Sexualité et pornographie
  • Droit et pornographie
  • Propos
  • Propos

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !