Résumé de milton friedman

296 mots 2 pages
MILTON FRIEDMAN, CROISE DU LIBERALISME

Source : septembre 2004, Alternatives économiques.

1ère partie : présentation de Milton Friedman et de ses principes

 Adepte du libéralisme, enseignant, leader de l’école de Chicago, conseiller de Nixon et de Reagan. Il reçut le prix Nobel d’économie en 1976, et son nom est associé au monétarisme.
 Ses principes : autorégulation du marché, lutte contre l’intervention étatique, les corporations et les pouvoirs syndicaux. D’autre part, il est persuadé de l’inefficacité des politiques monétaires et fiscales.

2ème partie : étude de la fonction de consommation

 La consommation dépend du revenu permanent (ce que les agents anticipent recevoir au cours d’une longue période) et non pas du revenu courant (proposition des keynésiens).
 Il s’oppose donc à toute politique fiscale qui viserait à augmenter temporairement

3ème partie : la monnaie

 Friedman pense que l’augmentation de la quantité de monnaie dans l’économie entraîne à long terme : de l’inflation (au bout de 12-18 mois).
Pour lui, l’inflation est partout et toujours un phénomène monétaire.

 Il s’oppose à Keynes, qui pensait qu’une hausse de la quantité de monnaie = hausse de la demande = hausse de la production et de l’emploi et de ce fait Keynes prônait une politique monétaire expansive.

4ème partie : le chômage

 Il existe un taux de chômage naturel lié aux mécanismes institutionnels (structure du marché du travail, force syndicale, assurance chômage....).
 Pour lutter contre le chômage naturel, il faut agir sur ces facteurs structurels en flexibilisant par exemple le marché du travail (souplesse des horaires, des modalités de licenciement...)
 Si une politique vise à baisser le chômage en dessous de son taux naturel, le résultat sera inefficace et va créer de l’inflation (liée à l’injection de monnaie dans l’économie).
 Donc il faut donc lutter contre l’inflation et contre les facteurs structurels du marché de l’emploi en

en relation

  • Milton friedman
    466 mots | 2 pages
  • Théorie monétariste
    3837 mots | 16 pages
  • Critique épistémologique de l'ouvrage de milton friedman: capitalisme et liberté
    6324 mots | 26 pages
  • Exposé milton friedman
    4423 mots | 18 pages
  • milton friedman
    6088 mots | 25 pages
  • Economie positive
    462 mots | 2 pages
  • Thèse de Smith , Friedman et Schumpeter
    1406 mots | 6 pages
  • Histoire de la fed
    3995 mots | 16 pages
  • Les monétaristes
    1900 mots | 8 pages
  • Lecture analytique de livre de Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 1850, Chapitre V : Travaux publics
    1058 mots | 5 pages