reproduction social

Pages: 30 (7468 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Henri Eckert
Céreq - Deva
10, place de la Joliette - BP 21321
13 567 MARSEILLE Cedex 02
04 91 13 28 54
courriel : eckert@cereq.fr

GENERATION 92

SUR LE DEVENIR OUVRIER :
ENTRE MOBILITE ET REPRODUCTION SOCIALES

Gen92-ouv01 -

1

Engagée dès le milieu des années soixante-dix, la décroissance des effectifs ouvriers dans la
population active s'est poursuivie régulièrement depuis :moins de six millions d'individus
selon l'enquête sur l'emploi de 1997 contre six millions et demi au recensement de 1990, près
de sept millions à celui de 1982 et plus de huit millions en 1975. S'autorisant de cette
contraction ininterrompue, les discours sur la fin de la classe ouvrière ont avant tout contribué
à éclipser d'autres évolutions au sein de la catégorie. L'effondrement deseffectifs d'ouvriers
non qualifiés a été systématiquement souligné ; le maintien sinon la croissance des effectifs
d'ouvriers qualifiés n'ont pas toujours été appréciés à leur juste mesure. Ces deux mouvements
opposés ont pourtant bouleversé la structure interne de la catégorie. Les ouvriers qualifiés ne
formaient qu'un peu plus de la moitié de l'ensemble de la catégorie ouvrière en 1982, ils enrassemblent plus des deux tiers en 1997 ; cette prépondérance des ouvriers qualifiés sur les
non-qualifiés, encore plus nette chez les ouvriers de type artisanal, s'affiche désormais chez
les ouvriers de type industriel. Une figure emblématique des années soixante-dix, celle de
l'ouvrier spécialisé rivé à la chaîne de montage, a certes quitté le devant de la scène sociale ;
un certainpost-modernisme tend à en tirer argument pour enterrer toute une catégorie sociale
sous les décombres d'un monde industriel déclaré, par lui, obsolète.
Or le "groupe ouvrier"1 constitue encore le second groupe social en France, tout juste dépassé
par les employés… Comment les nouveaux venus - ces jeunes issus du système de formation
initiale qui occupent des emplois d'ouvriers - s'intègrent-ils dans ungroupe en pleine
métamorphose ? Leurs caractéristiques individuelles les inscrivent-elles dans le mouvement
de cette transformation ou le contrarient-elles ? Que la majorité d'entre eux arrive sur le
marché du travail avec des titres dont ne disposaient pas toujours ceux qui les ont précédés et
qu'une part grandissante dispose désormais d'un baccalauréat, la progression constante vers
desstandards de formation plus élevés, induite par l'allongement des durées de scolarité et le
report concomitant de l'entrée dans la vie active, tend à les mettre au diapason des exigences
professionnelles actuelles. Or voilà bien la raison pour laquelle leur situation d'emploi s'avère,
à première vue, paradoxale : parmi ceux qui, sortis du système de formation initiale en 1992,
occupent un emploid'ouvrier en mars 1997, on ne compte guère plus d'un ouvrier qualifié
pour un ouvrier non qualifié alors qu'on en dénombre pourtant deux pour un parmi l'ensemble
des ouvriers en 19972. Plus diplômés que leurs aînés, ils ne s'en retrouvent pas moins dans des
situations professionnelles moins valorisantes alors même que la catégorie des ouvriers non
qualifiés est, dans l'industrie notamment, enforte régression…
"Etre qualifié, c'est se donner pour tel, sans oublier les comportements et modes de vie qui y
sont associés et qui ont été activement préparés par son milieu et par l'école." (Alaluf, 1992,
6) Si tel est bien le cas, ce sont les modes de reproduction sociale du groupe ouvrier qu'il
importe d'interroger, en focalisant plus particulièrement sur les effets de l'origine socialeet de
la formation acquise dans le système scolaire. La prolongation de la formation professionnelle
1

Nous reprenons volontiers la formule de S. Beaud et M. Pialoux dans leur livre "Retour sur la condition
ouvrière" (1999), non seulement parce qu'elle permet d'éviter certains embarras mais aussi parce qu'elle met
l'accent sur l'existence effective d'un groupe réel.
2
Si les écarts des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Reproduction sociale
  • La reproduction sociale
  • SES reproduction sociale
  • Reproduction sociale
  • Pierre Bourdieu et la Reproduction Sociale
  • Le rôle de la famille dans la reproduction sociale
  • Le role de la famille dans la reproduction sociale
  • Quel est le role de la famille dans la reproduction sociale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !