responsabilite penale

769 mots 4 pages
On désigne comme infractions impossibles les comportements qui n’ont pas abouti à la consommation de l’infraction en raison non pas d’une maladresse ou d’un évènement fortuit, mais en raison d’une impossibilité objective de commettre l’infraction.

Certaines infractions impossibles sont incriminées par le législateur : ainsi, l’ancien code prévoyait un délit d’avortement de femme supposée enceinte. On peut rapprocher cette incrimination des dispositions faisant référence à la qualité réelle ou supposée de certaines personnes, notamment en ce qui concerne les discriminations (article 225-18 du Code pénal). Il pourrait sembler impossible d’être coupable d’antisémitisme envers une personne non juive, mais le législateur réprime dans ce cas l’infraction purement putative, infraction n’existant que dans l’esprit de son auteur.

Il reste des hypothèses d’infractions impossibles non prévues par le législateur. La jurisprudence du XIXe siècle avait d’abord considéré que, l’infraction étant impossible, la répression était pareillement impossible.

L’infraction n’ayant pas été consommée, le seul terrain de répression envisageable est celui de la tentative.

Le raisonnement conduisant à l’impunité s’appuie sur la définition même de la tentative : le commencement d’exécution étant constitué par des actes tendant directement et immédiatement à la consommation de l’infraction, lorsque la consommation est impossible, il ne peut exister d’actes y tendant directement et immédiatement. Il n’existe donc pas de tentative punissable. Il n’existe d’ailleurs pas de trouble à l’ordre public.

Ce raisonnement, qui a pour lui le principe de légalité et une certaine rationalité, laissait échapper à la répression des agents qui avaient pourtant fait la preuve de leur dangerosité, de l’irrévocabilité de leur résolution criminelle.

Face à ce reproche, la jurisprudence a emprunté une voie médiane, s’inspirant de propositions doctrinales qui distinguaient notamment entre

en relation

  • La responsabilite penale
    1228 mots | 5 pages
  • Responsabilité pénale
    2080 mots | 9 pages
  • Responsabilite penale
    2217 mots | 9 pages
  • La responsabilité pénal
    932 mots | 4 pages
  • Responsabilité pénale
    681 mots | 3 pages
  • La responsabilite penale.
    846 mots | 4 pages
  • La responsabilité pénale
    1153 mots | 5 pages
  • La responsabilité pénale
    15301 mots | 62 pages
  • Responsabilité penale
    6796 mots | 28 pages
  • Entreprises et responsabilité pénale
    10072 mots | 41 pages