Ressentiment et négation de la dimension transcendante du temps chez nietzsche

11289 mots 46 pages
Ressentiment et Négation de la dimension transcendante du temps chez Nietzsche et son commentaire par Martin Heidegger

Introduction

Dans cette dissertation, nous traiterons la question du temps, telle qu’elle est thématisée par Nietzsche dans son œuvre récapitulative intitulée Ainsi parlait Zarathoustra[1], ainsi que le commentaire de cette réflexion par Heidegger[2]. Il s’agira d’expliciter la conception nietzschéenne du temps dans son rapport à l’homme. En effet, selon Nietzsche, la tragédie s’origine dans la souffrance éprouvée par l’homme face à la dimension transcendante du temps. Pour échapper à cette situation défavorable, il rejette par vengeance tout ce qui est temporel, passager, tout ce qui ne fait que passer en élaborant des stratégies de fuite à l’encontre du temps. Tout l’effort de Nietzsche est d’essayer de délivrer l’homme de cette vengeance[3] afin que celui-ci transforme son vouloir vengeur en vouloir créateur[4]. Comme nous le verrons et ici déjà, le temps peut être considéré comme le point de départ, l’origine, à partir de laquelle se déploie toute la problématique nietzschéenne.
Le but de ce travail est de donner un aspect systématique à cette pensée en définissant la qualité de cette relation entre l’homme et le temps, dans sa version négative – ressentiment, puis dans sa version positive – délivrance de la vengeance. Pour ce faire, nous procéderons de la façon suivante. (1) Nous essaierons d’abord d’expliquer ce qu’est la dimension transcendante du temps, puis nous prendrons connaissance de la détermination de l’Etre de l’homme telle qu’elle est pensée et comprise par les générations antérieures à Nietzsche[5]. Ceci nous permettra de prendre conscience du fait que c’est à partir d’une manière particulière d’envisager le rapport obligé entre l’Etre de l’homme et la nature du temps que réside l’essence du ressentiment. (2) Ensuite, nous caractériserons

en relation

  • Nietzsche
    28480 mots | 114 pages
  • Cours Ge ne alogie de la morale
    23844 mots | 96 pages
  • Fiches philosophes
    3514 mots | 15 pages
  • Trabajito
    12151 mots | 49 pages
  • Qu est ce que bien vivre ?
    9172 mots | 37 pages
  • Metaphysique texte
    53433 mots | 214 pages
  • Syllabus de philosphie
    43039 mots | 173 pages
  • Erotisme
    18162 mots | 73 pages
  • La V Rit D Pend
    5467 mots | 22 pages
  • Camus l'homme révolté
    112303 mots | 450 pages