Revision svt ts

Pages: 44 (10777 mots) Publié le: 31 janvier 2011
Paradoxe : diversité du monde vivant ms profonde unité qui traduit une origine commune (cellules, ADN, même plan d’organisation : axe antéro-postérieur, dorso-ventral et gauche-droite) > espèces apparentées.

I. L’établissement des parentés chez les vertébrés actuels :

I.1 L’identification de caractères homologues

( On ne peut comparer que des structures homologues (= qui ont le même pland’organisation, les mêmes relations avec les structures voisines et la même origine embryologique ms pas forcément la même fonction) > héritées d’un ancêtre commun. On parle d’analogie pour des structures qui ne sont pas héritées d’un ancêtre commun..
( Recherche des liens de parenté à l’échelle embryo., anato., et moléculaire (gènes homologues dérivant d’un gène ancestral par mutation).

I.2.L’état d’un caractère

( 2 états : caractère ancestral et caractère dérivé
( polarisation des caractères = identification des états ancestraux et dérivés.

L’arbre phylogénétique

( Établir une phylogénie, c’est faire un arbre qui part des caractères ancestraux et qui précise les caractères dérivés et les espèces qui les partagent. Nœud de l’arbre = ancêtre commun hypothétique.
( Arbre =ensemble d’hypothèses : cladogramme, UPGMA (proportionnel)
( On choisit l’arbre le + parcimonieux (qui exige le – d’innovations)

II. La confrontation d’arbres parfois contradictoires :
II.1. Classification traditionnelle et classification phylogénétique

( classification trad. : parentés établie sans polarisation et sur des similitudes globales (pas forcément des homologies).
(classification phylo. : la totalité des descendants connus sont regroupés sous un même ancêtre hypothétique > groupe monophylitique (qui partage le même caractère dérivé) ou taxon (qui partage les mêmes caractères dérivés).

II.2. La prise en compte d’un nombre élevé de caractères

( Plus le nombre de caractères utilisés est élevé, plus l’arbre se rapproche de la parenté réelle entre les groupes.(recherche d’un max. de caractères).

II.3. L’utilisation de données moléculaires

( Position d’un nucléotide dans le gène = caractère
( Parentés établies par comparaison de séquences d’acides nucléiques ms aussi en mesurant le pourcentage de différences entre 2 séquences : + les 2 séquences se ressemblent, + les 2 espèces sont apparentées.
( Plus les séquences comparées sont longues, plus l’arbreobtenu est proche de la réalité (arbres avec plusieurs molécules).

III. La place des espèces fossiles :
III.1. La confirmation des arbres obtenus avec les espèces actuelles

( Arbre utilisant des espèces fossiles permet d’établir une parenté étroite entre les oiseaux et les dinosaures. et confirme l’existence d’un ancêtre hypo. commun aux croco. et aux oiseaux.

III.2. Les fossiles et ladatation de l’apparition de caractères dérivés

( Les fossiles sont utilisés en géologie pour les datations relatives.
( Datation absolue permet de dater les fossiles et donc l’apparition de caractères dérivés. (plume d’oiseau : Jurassique, 150 Ma.)

III. 3. La place des espèces fossiles dans les arbres phylogénétiques

( Espèces ancestrales placées au niveau des nœuds ne sont pas desespèces identifiées mais des espèces hypothétiques (qui n’ont pas forcément existées comme telles).
( Les espèces fossiles possèdent aussi des ancêtres hypothétiques communs et se placent sur l’arbre comme les espèces actuelles.

Espèce humaine = résultat d’une évolution que l’on peut aujourd’hui décrire à l’aide d’un arbre phylogénétique, grâce à la paléontologie.

I. La place de l’homme dans lerègne animal :

I.1. L’homme : un mammifère

( Homme présente des caractères dérivés communs à tous les mammifères.
( Les + gdes innovations évolutives  : complexité croissante des structures
- cellules eucaryotes (-1,2Ga)
- plan d’organisation des vertébrés (-500 Ma)
- membres des tétrapodes (-400 Ma)
- œuf amniotique (-300 Ma)

I.2. L’homme : un primate

(...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • svt TS
  • Révision svt
  • Révision de svt
  • Svt (révision)
  • La séropositivité svt ts
  • Svt Belin 2012 Ts
  • Cours svt TS
  • Synthese programme svt ts

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !