Rousseau commentaire extrait nouvelle héloïse: le désir

Pages: 8 (1822 mots) Publié le: 22 mars 2011
Commentaire de texte philosophique
Jean Jacques Rousseau
Extrait de « Julie ou la Nouvelle Héloïse »

Jean Jacques Rousseau écrit en 1761 un roman épistolaire intitulé : Julie ou la Nouvelle Héloïse qui marquera ses contemporains puisqu’il sera réédité douze fois en quarante ans. A l’encontre de l’opinion commune, ce roman sur l’amour présente la vertu, comme une volupté. L’extrait qui nousoccupe traite, lui aussi, du désir et de son rapport au bonheur. Dans une première partie, de la ligne 1 à la ligne 4, Rousseau expose sa thèse qui renverse les idées courantes : ce n’est pas la satisfaction des désirs qui amène au bonheur mais le fait même de désirer. Il montre ensuite comment l’imagination magnifie l’objet du désir alors que la satisfaction n’entraîne que désillusion. Enfin, àpartir de la ligne 14, il conclut que le monde des chimères est le seul refuge possible pour l’homme. Mais cette thèse qui privilégie l’illusion aux dépens de la réalité ne conduit-elle pas à l’impuissance, voire à la folie? Et le monde réel est-il vraiment aussi dénué d’intérêt que ce que Rousseau l’affirme?

Rousseau emploie pour commencer une formule forte et provocatrice : « Malheur à quin’a plus rien à désirer ! » Le but est d’interpeller le lecteur et de le pousser à réexaminer l’opinion commune selon laquelle nous sommes heureux quand nos désirs sont satisfaits. Selon Rousseau, c’est le contraire qui se passerait. Etre conscient qu’une chose nous manque et la désirer amènerait au bonheur. A bien y regarder, le désir est le moteur des actions humaines. Sans désir, il n’y a plusde motivation et l’on risque de sombrer dans l’ennui et la dépression. Dans ce sens, le désir, et paradoxalement le manque, seraient bien indispensables au bonheur.
Ce paradoxe est repris par l’antithèse perdre/posséder de la deuxième partie de la phrase. Pour l’homme comblé, les biens acquis ne manquent plus, ils ne sont plus désirés et de ce fait, n’ont plus la valeur fantasmatique qu’il leurattribuait. Rousseau écrit « il perd pour ainsi dire… », il ne s’agit donc pas d’une véritable perte (l’objet est toujours là), mais de la perte de la valeur que le manque donnait à l’objet du désir. L’objet n’aurait pas de valeur en lui- même et seul le désir aurait le pouvoir de lui en attribuer. Pour Rousseau c’est donc le désir, plus que les objets du désir eux-mêmes, qui permettrait d’accéderau bonheur.
Dans la phrase suivante, Rousseau évoque la jouissance. Selon lui elle ne vient pas de la possession de l’objet qui manquait ( L3 « ce que l’on obtient ») mais de l’espoir de l’obtenir ( L3 « ce que l’on espère ») c’est à dire de l’attente qui alimente le désir. L’être humain éprouverait plus de plaisir à anticiper la jouissance qu’à l’éprouver réellement. Rousseau poursuit par uneantanaclase : « on n’est heureux qu’avant d’être heureux ». Le premier « heureux » se réfère à l’espoir et le second à l’accomplissement du désir. La satisfaction du désir est assimilée à un simple « remplissage du vide » alors que l’excitation éprouvée pendant l’attente est présentée comme la véritable source de bonheur. Selon Rousseau les objets sont donc valorisés par le désir et dévaloriséspar la possession.

Dans la deuxième partie du texte, le philosophe argumente ce paradoxe en deux temps. Comme précédemment, il s’agit d’un discours général : Rousseau parle de « l’homme », dit « on ». L’explication concerne donc, non pas un individu particulier, mais bien l’ensemble des êtres humains, leur nature.
Dans un premier temps, le philosophe dresse le portrait d’un homme (L 4) «avide et borné », écartelé entre la démesure de son désir (L 5 « tout vouloir ») et ses capacités limitées de le satisfaire (L 5« peu obtenir »). Selon Rousseau, cette contradiction serait dans la nature humaine : l’homme est ainsi « fait » (L 5). Cet écart entre son désir infiniment grand et ses possibilités désespérément faibles serait responsable de son malheur. On peut remarquer que pour le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire la nouvelle héloise, rousseau
  • Extrait rousseau julie ou la nouvelle héloise
  • Commentaire composé de rousseau
  • Explication texte de rousseau la nouvelle héloïse sur le désir
  • Commentaire de la lettre iv 11 de la nouvelle héloïse de rousseau
  • La nouvelle d' heloise de rousseau
  • La nouvelle héloise jj rousseau
  • La nouvelle héloise rousseau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !