Séparation des pouvoirs et démocratie

Pages: 8 (1957 mots) Publié le: 14 avril 2011
Le choix du régime politique le plus viable et le préférable peut varier à travers le monde et est propre à chaque Etat. En effet, selon les différentes cultures, religions, coutumes et traditions, les personnes peuvent avoir des visions divergentes sur la façon d’envisager le gouvernement du pays dans lequel ils vivent. S’il existait de nombreuses inégalités auparavant, et qu’il continue à y enavoir, la liberté et la dignité dues à chaque être humain sont désormais défendues par de nombreux moyens. Le phénomène de diffusion des libertés et des droits fondamentaux n’est pas nouveau. Or, il ne suffit pas de revendiquer des idées, faut-il encore pouvoir les mettre en place dans un Etat. C’est pourquoi il y a eu une évolution dans la doctrine : il fallait mettre en place un régime politiquequi respecte l’égalité entre les êtres humains. Si l’on prend en considération un point de vue philosophique et non purement juridique, Platon avait des conceptions très fermées sur l’Etat, concevant le peuple comme « un troupeau ». De plus, le philosophe Karl Popper affirme que « la majorité des totalitarismes modernes ne se rendent pas du tout compte que leurs idées prennent racine en Platon». En ce qui concerne la France, si on ne peut pas vraiment parler d’Etat autoritaire, la monarchie a pendant longtemps été de rigueur ; l’Ancien Régime était un Etat très inégalitaire, partagé en trois ordres distincts : le Tiers-Etat, le clergé et la noblesse. Les idées évoluant avec le temps, Montesquieu a écrit en 1758 De l’esprit des lois. C’est dans cet ouvrage que le penseur inaugure unethèse qui va fondamentalement et profondément changer les systèmes politiques à venir. Cette thèse est celle de la séparation des pouvoirs : Montesquieu partage le pouvoir étatique en trois pouvoirs. Le premier pouvoir est le pouvoir législatif, celui de créer, de réviser ou même de rejeter des lois ; le second est le pouvoir exécutif qui consiste à faire appliquer les lois votées et la troisième et lepouvoir judiciaire, celui de de juger et par conséquent de punir les personnes ayant bafoué les règles de l’Etat. De plus, qui dit séparation des pouvoirs dit partage ; une seule et même personne ne peut donc pas posséder l’ensemble de ces attributs qui doivent être redistribués. En plus de marquer une scission importante avec Platon, Montesquieu est en profonde contradiction avec le régimemonarchique de Louis XVI, en place à l’époque en France. En effet, le souverain n’hésite pas à abuser des lettres de cachet, et l’ensemble du royaume est sous son contrôle entier et absolu. Le principe de séparation des pouvoirs permet d’organiser un Etat ; cette forme d’organisation est souvent associée avec un régime politique précis, qui est la démocratie. Née à Athènes, la démocratie correspond,pour reprendre les mots de Lincoln, au « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Il est donc logique que cette notion soit liée à la séparation des pouvoirs car elle vise à limiter le pouvoir étatique, au tout du moins à un contrôle de celui-ci. Ce but commun de sauvegarde des libertés constituera une première partie, puis la division entre la séparation souple et la séparationrigide des pouvoirs sera développée dans une seconde partie, ainsi que ses répercussions sur le régime démocratique.

I. Démocratie et séparation des pouvoirs, assurance des libertés.
D’une part, il est important de souligner la différence entre ces deux notions, qui sont souvent liées et qui n’ont cependant pas de dépendance l’une envers l’autre. D’autre part, il existe indéniablement un butcommun entre la démocratie et la séparation des pouvoirs : un Etat plus égalitaire et plus juste envers le peuple.
A. Deux notions distinctes.
Si ces deux idées sont souvent regroupées, il est important de nuancer ce lien. La démocratie est une forme d’organisation du peuple, c’est un régime dans lequel le gouvernement de l’Etat est remis au peuple directement comme dans les démocraties directes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Séparation des pouvoirs et démocratie
  • La séparation des pouvoirs et la démocratie
  • Séparation des pouvoirs et démocratie
  • La democratie et la separation des pouvoir
  • La démocratie exige-t-elle la séparation des pouvoirs ?
  • Séparation des pouvoirs dans les démocraties
  • La démocratie exige-t-elle la séparation des pouvoirs ?
  • democratie et séparation de pouvoirs

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !