Sartre

3855 mots 16 pages
1) Sartre organise une conférence le 28 octobre 1945. Le message de Sartre : l’existentialisme est un humanisme. Expérience du Stalag : découverte du collectif, ce qui explique la « conversion a l’humanisme »
Tout en se défendant des critiques portées à l’encontre de sa philosophie, Sartre tente de rallier le partie marxiste, l’un des grands parties de l’époque (un quart de l’électorat fran-çais en 1945) avec le catholique, sur lequel rejaillit la gloire de l’URSS libératrice.
Opposition à la nausée, ou il critique toute forme d’humanisme. Philo qui part de l’existence, pas de l’essence. Essence : la nature de quelque chose, un ensemble de caractéristiques fixes qui servent a définir cette chose. Existence : liberté, projet, création…
2) Plan de l’œuvre :
Introduction par Arlette Elkaïm Sartre

I) Les critiques qui font polémique A) les critiques B) Premiers éléments de réponse de Sartre
II) Définition de l’existentialisme
A) 2 écoles
B) Le concept fondamental : l’existence précède l’essence
III) Les principaux concepts de l’existentialisme athée (liés à l’action de l’homme)
A) L’angoisse (la responsabilité
B) Le délaissement (l’existence précède l’essence)
C) Le désespoir, nécessité de revalorisation (= lucidité)
IV) L’existentialisme, une philosophie de l’action
A) L’action
B) Réponse aux reproches (quiétisme…)
V) Réponse aux objections de subjectivisme A) Mise au point (retours au cogito de Descartes) B) La condition humaine : l’universel dans la singularité C) Réponse aux objections D) Les deux humanismes

Conclusion

L'idée directrice du texte : p.26 : « Ce qu’ils ont en commun, c’est simplement le fait qu’ils estiment que l’existence précède l’essence, ou, si vous voulez, qu’il faut partir de la subjectivité. »
p.31 « Quand nous disons que l’homme se choisit, nous entendons que chacun d’entre nous se choisit, mais par là nous voulons aussi dire qu’en se choisissant il choisit tous

en relation

  • Sartre
    9869 mots | 40 pages
  • Sartre
    2278 mots | 10 pages
  • Sartre
    1797 mots | 8 pages
  • Sartres
    568 mots | 3 pages
  • Sartre
    1567 mots | 7 pages
  • Sartre
    2185 mots | 9 pages
  • Sartre
    645 mots | 3 pages
  • Sartre
    728 mots | 3 pages
  • Sartre.
    1223 mots | 5 pages
  • Sartre
    269 mots | 2 pages