Satire première

Pages: 30 (7397 mots) Publié le: 9 novembre 2010
de Claude de Néron.
[pic] 

Télécharger au format PDF le texte intégral (147k)
Résumé
Dans l’Essai sur les règnes de Claude et de Néron, Diderot mène une réflexion politique et morale sur le lien social premier, l’amitié, sa pratique et sa reconnaissance, et sur son contraire, la discorde et la trahison. La réapparition de la figure de Rousseau est en ce sens des plus significatives, surtoutreplacée dans un réseau de textes qui dessinent les enjeux du lien amical et public entre écrivains.
Abstract
Diderot and the name of friend : on the Essai sur les règnes de Claude et de Néron.
In the Essai sur les règnes de Claude et de Néron, Diderot provides a political and moral reflection on friendship, the first social bond, its practice and recognition, and on discord and treason, itsopposites. Seen from this angle,the reappearance of Rousseau is highly significative, particularly when it is studied within a network of texts that reveal the implications of the public bond of friendship between writers.
Accès au texte intégral
Texte intégral en libre accès disponible depuis le 14 septembre 2009.
Plan
Loisir et bienfaisance
Bienfaisance et secret
Immortalité etreconnaissance publique
Le nom d’ami
Texte intégral
Comme je fais un long voyage et que j’ignore ce que le sort me prépare, s’il arrivait qu’il disposât de ma vie, je recommande à ma femme et à mes enfants de remettre mes manuscrits à M. Naigeon qui aura [ ... ] le soin d’arranger, de revoir, et de publier tout ce qui lui paraîtra ne devoir nuire ni à ma mémoire ni à la tranquillité de personne. Diderot, 3juin 1773
Les quelques remarques qui suivent s’inscrivent dans une lecture de l’Essai sur les règnes de Claude et de Néron comme une des réflexions politiques majeures de Diderot sur la guerre civile et sur la concorde ; on s’en tiendra ici à un seul aspect de cette réflexion, l’attention portée à « ce qui serre les hommes », c’est-à-dire à la nature du lien social premier au sortir de lafamille: l’amitié. Entrelacée à celle, omniprésente, de l’approche de la mort, la méditation sur l’amitié, les bienfaits et leur réciprocité, et sur son contraire, la discorde, l’ingratitude, la trahison traversent de part en part1 l’Essai. Sur ce point précis, l’on peut situer cet ouvrage dans un réseau de textes auxquels il fait écho et qui nous permet, sinon d’interpréter, tout au moins d’eninterroger autrement certains enjeux. En ce sens, la réapparition, dans l’ultime œuvre publiée de Diderot, de la figure de Rousseau est des plus significatives, à condition toutefois de considérer la question de l’amitié comme lien public, sur le territoire des écrivains, hors des sables mouvants de l’interprétation psychologisante.
Deux mots brefs d’abord2 à propos de ce lien : nourrie d’uncompagnonnage d’écrivains qui dura seize ans, l’amitié entre Diderot et Rousseau se brisa, on le sait, autour d’un secret mal gardé par l’un, et de la publicité donnée par l’autre à sa rupture. Il est question, chaque fois, de mots en trop ; et, parce qu’il s’agit d’écrivains, du rapport complexe du dit et de l’écrit, du secret et du public. L’intimité des paroles une fois rompue, le seul terrain qui demeurafut celui des écrits et des modes d’écriture, ingénieux ou retors, que chacun utilisa pour dire ce qui ne devait pas l’être, pour dédier à tous ce qui n’était qu’à un seul ou n’être compris que d’un seul en s’adressant à tous.
C’est sur ce terrain spécifique des écrivains que nous lisons la suite de l’histoire ; celle de la publicité de l’écrit, à la fois redoutée et recherchée, celle de lapublication qui, des deux côtés, s’apparente à une sorte de quête du remède dans le mal »3. Relevons, parmi tant d’autres, deux phrases qui suffisent à notre propos : celle-ci, de Rousseau,
Comment de ma retraite publier cette rupture authentiquement, et pourtant sans scandale ? Je m’avisai d’insérer, par forme de note, dans mon ouvrage, un passage du livre de l’Ecclésiastique, qui déclarait cette...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La satire
  • Satire
  • Satire
  • Satire
  • La satire
  • satire
  • Satire
  • Satire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !