Socialisation politique des familles recomposées

2573 mots 11 pages
Genre, Famille et socialisation politique
La politique et la légitimité : la place des beaux-parents dans la socialisation politique des familles recomposées
Eveline Fielding
Introduction
En 2006, 1,2 millions d’enfants de moins de 18 ans étaient découverts à vivre dans une famille recomposée en France métropolitaine, avec 780, 000 parmi eux vivant chez un beau-parent (Vivas, 2009). Malgré l’évolution de la cellule familiale avec l’augmentation du divorce, du remariage et de l’homoparentalité, les études sur la socialisation politique familiale sont toujours limitées à la famille nucléaire, et oublient des autres modèles familiaux modernes, comme la famille recomposée. Des recherches sur ce type de famille sont nécessaires ; comme Dolan a présenté, l’influence de la famille sur les enfants dans le domaine de la socialisation politique est très importante, qui se réalise partiellement à travers les liens affectifs et intimes (1995). Cependant, quand ces liens sont dérangés en cas de séparation, divorce et remariage, les enfants doivent faire face à une réorganisation importante des rôles, de structure et d’identité, concernant en particulier leurs parents. Cette réorganisation s’intensifie beaucoup avec la présence des beaux-parents, qui symbolisent le changement des liens biologiques et juridiques dans les familles, et qui sont obligés de s’occuper des nouveaux rôles sociaux (Segalen, Martial, 2013). Alors, il faut examiner comment cette réorganisation et redéfinition influencent la politisation par les parents et beaux-parents dans les familles recomposées pour comprendre plus profondément le rôle de la famille dans la socialisation politique.
État de la litérature
Travaux sur la socialisation politique familiale
Bien que les travaux sur la socialisation politique familiale soient centré principalement sur familles nucléaires, qui comprennent un couple hétérosexuel et leurs enfants germains, ils peuvent néanmoins servir à donner un contexte aux études de

en relation

  • Sociologie de la famille
    1788 mots | 8 pages
  • la pérentalité
    5874 mots | 24 pages
  • sociologie
    2191 mots | 9 pages
  • Le roman familiale
    2390 mots | 10 pages
  • Changement social et solidarité
    1185 mots | 5 pages
  • Pourquoi la socialisation différenciée des femmes et des hommes limite-t-elle l'évolution de la répartition des rôles dans la société?
    2535 mots | 11 pages
  • Définitions : le groupe, la famille et son évolution
    2291 mots | 10 pages
  • THEME LA FAMILLE
    9236 mots | 37 pages
  • Famille
    2860 mots | 12 pages
  • La famille
    4205 mots | 17 pages