Sophocle oedipe roi la tragédie aristotélicienne

936 mots 4 pages
Aristote met l’accent sur la péripétie et la reconnaissance. Il travaille sur ces partie qui sont selon lui extrêmement liés au drame (représenté sur scène). Aristote fait bien avant l’heure l’étude de la tragédie : comment elle est construite ! L’étude psychologique est affaiblie, marginalisée....
Projet d’Aristote : c’est de définir la plus belle tragédie. Trouver le modèle exemplaire de la tragédie. Il dit que c’est Œdipe Roi. Du coup, Aristote énumère une série de règles auxquelles le dramaturge devra se plier. Il y a des règles précises.

Il y a 4 règles pour approcher de l’idéal de la tragédie :
1) Le poète (le dramaturge) doit établir l’idée générale de cette pièce. Il rappelle que la poésie tend au général. Alors que l’histoire (comme discipline), elle tend au particulier. Il dit que le poète explore le général, le possible, le vraisemblable. Alors que l’historien s’intéresse à ce qui a eu lieu, c’est une description de l’évènement, et de l’évènement particulier. .. Il montre que l’éternité d’Œdipe Roi est due à cette idée générale. A partir de ce général, le poète construit un argument, une structure dramatique qui échappe au contingent (ce qui est occasionnel, comme l’histoire (discipline)), pour dégager une situation dramatique et d’une dimension universelle (qui touche tous les humains dans tous les lieux et dans tous les temps). O.R est une œuvre vivante, on ne cesse de réécrire cette pièce dans plusieurs langues...
Le héros tragique n’existe pas pour Aristote. Il s’agit là d’une différence entre Aristote et la pensée occidentale moderne qui envisage le drame en termes d’individualité. Dans la conscience critique grecque, on ne connait pas le sujet, on connait seulement les figures héroïques de la mythologie. Ces figures héroïques de la mythologie constituent la tragédie.
Aristote ne fait pas de psychologie. (Ça c’est un point commun avec Brecht). Il décrit parfois une typologie étique des personnages. Aristote préfère rendre explicite des

en relation

  • Tragédie et tragique
    2121 mots | 9 pages
  • oedipe et tiresias
    11947 mots | 48 pages
  • Le héros tragique
    1223 mots | 5 pages
  • Comparaison oedipe roi/ la machine infernale
    11353 mots | 46 pages
  • La tragédie classqiue
    1111 mots | 5 pages
  • Le nom d'oedipe
    5084 mots | 21 pages
  • Tragédie grecque
    8749 mots | 35 pages
  • Antigone; la boite à merveille
    4677 mots | 19 pages
  • Sophocle
    11418 mots | 46 pages
  • Le double héritage culturel de l’occident
    8272 mots | 34 pages