Taylorisme est-il mort?

Pages: 20 (4838 mots) Publié le: 25 février 2011
{O39} THEUREAU J. (1999) Cours des UV SC 23 (Théories et méthodes d’analyse de l’action & ingénierie) et SH 12 (Anthropologie cognitive & ingénierie), UTC/SHT, Compiègne (346 p.) (nouvelle édition remaniée) COURS 1

MODULE 1: DE TAYLOR AU NEO-TAYLORISME COGNITIF: A QUELLES CONDITIONS PEUT-ON DEPASSER LE TAYLORISME? Introduction générale Ce module 1 traite du passé ou plutôt, d’une part d’unpassé qui s’accroche à nous, d’autre part d’un passé que les modes successives ont tendance à occulter. Commençons par le premier aspect. Dans le cours 1, nous reviendrons sur Taylor et le taylorisme qui ont modelé l’industrie moderne. Dans le cours 2, nous verrons les limites de la psychologie cognitive de première génération, celle qui a été inaugurée par le retentissement qu’a eu l’ouvrage deNewell & Simon (1972). Dans le cours 3, nous verrons comment ces limites ont abouti, en ce qui concerne le travail et la pratique, à un néo-taylorisme cognitif, c’est-à-dire à un dépassement du taylorisme qui se situe plus dans le vocabulaire que dans les concepts et méthodes. Dans le même mouvement, nous examinerons le second aspect: la rigueur empirique de Taylor et les innovations épistémologiquesoubliées de Simon.

COURS 1: RETOUR A L’ORIGINE 1: TAYLOR (1911) Pour préciser ce que peut être une anthropologie cognitive des situations modernes et l’intégration de celle-ci à l’art de l’ingénieur, le mieux (et même le nécessaire) est de revenir à la naissance de la « science du travail », c’est-à-dire à Frederick Winslow Taylor, un ingénieur mécanicien nordaméricain. Vous avez certainemententendu parler du « taylorisme », que l’on associe de façon en partie exacte et en partie inexacte au travail à la chaîne dans l’industrie, et dont on signale périodiquement la disparition dans la presse, en même temps d’ailleurs que celle du travail lui-même. En fait, si Taylor a jeté les bases méthodologiques de l’invention de la chaîne de production, cette dernière est plutôt le fait de HenryFord et de ses ingénieurs. Il vaudrait donc mieux parler à son propos de « fordisme ». Nous ne nous intéresserons pas ici au bilan humain, physiologique, social et culturel du taylorisme et de son rejeton, le fordisme. Ce bilan est toujours discuté (voir Montmollin, 1981, et surtout Montmollin & Pastré, 1984, pour un point de vue récent et la présentation et la discussion d'autres points de vue surce bilan). Nous nous intéresserons seulement aux traits particuliers de la « science du travail » de Taylor, de « l’analyse du travail » qui y est menée. C’est la discussion de cette dernière qui a été le plus négligée par les auteurs modernes, alors que, comme l’écrivait déjà en 1914 Le Chatelier, l’ingénieur centralien qui a été le principal promoteur du taylorisme en France: « Aujourd’hui, on ala tendance de classer sous le nom de taylorisme toute l’organisation des usines. Cependant, l’organisation du travail n’a pas attendu Taylor pour naître et se développer... En réalité, le caractère essentiel et nouveau ... de l’oeuvre de Taylor a été d’appliquer à la préparation du travail des procédés d’étude reposant entièrement sur l’expérimentation accompagnée de mesures précises. Il a lepremier introduit la science dans un domaine où l’empirisme régnait en maître » (Le Chatelier, 1934, p. 73). Taylor, en 1909, illustre la naissance de la "science du travail" par un exemple, celui de la manutention des gueuses de fonte. Après avoir choisi avec soin un ouvrier "énergique", qui "avait également la réputation d'être près de ses sous et d'attacher une très grande valeur à chaque pièced'un dollar", et lui avoir présenté son assistant, il lui dit:"Eh bien, si vous êtes un ouvrier bien apprécié, vous ferez exactement ce qu'il vous demandera demain, tout au long de la journée. Quand il vous dira de prendre une gueuse, vous la prendrez et la transporterez; quand il vous dira de vous asseoir et de vous reposer, vous vous assiériez. Et de plus, vous ne discuterez pas. Un ouvrier...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le taylorisme est-il mort ?
  • Le taylorisme est-il mort?
  • Le taylorisme est-il mort?
  • Le taylorisme n'est pas mort
  • Taylorisme
  • Taylorisme
  • taylorisme
  • Le taylorisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !