Théorie keynes

646 mots 3 pages
Le keynésianisme est une école de pensée économique fondée par l'économiste britannique John Maynard Keynes. Pour les keynésiens, les marchés laissés à eux-mêmes ne conduisent pas forcément à l'optimum économique. En outre, l’État a un rôle à jouer dans le domaine économique notamment dans le cadre de politique de relance. Toutefois, l'importance de ce rôle varie avec les courants keynésiens et avec les traditions étatiques des différents pays. Les courants dominants actuels sont la synthèse néo-classique nommée aussi néo-keynésianisme et la nouvelle économie keynésienne. L'influence du post-keynésianisme est plus limitée mais non négligeable dans certains pays, notamment en France. Cette école se place en opposition radicale aux principaux courants actuels et veut conserver les aspects les plus contestataires et hétérodoxes du keynésianisme.
À la suite de Keynes, les keynésiens raisonnent d'emblée au niveau macro-économique et considèrent que la « théorie classique n'est applicable qu'au cas du plein emploi2 ». Or, écrivant durant la période de crise de l'entre-deux guerres, ce qui l'intéresse, c'est ce qui se passe en période de sous-emploi. De cela découlent deux points clés : l'offre ne crée pas comme chez Jean-Baptiste Say sa propre demande mais dépend de la demande effective ; à la différence des classiques la monnaie n'est pas un « voile » mais influe sur l'économie réelle.
Le keynésianisme est l'une des plus importantes théories économiques. Il désigne la doctrine développée par John Maynard Keynes, notamment dans la "Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie". Keynes y défend l'hypothèse que la demande est le facteur déterminant qui permet d'expliquer le niveau de la production et par conséquent de l'emploi.

Principaux concepts novateurs introduits par Keynes : * l'équilibre de sous-emploi (le chômage) pour un niveau donné de la demande ; * l'absence d'ajustement par les prix entre les demandes et les offres d'emploi,

en relation

  • Faut-il attendre du marché la réalisation des equilibres
    1279 mots | 6 pages
  • Cours BTS AG Economie 1
    7118 mots | 29 pages
  • keynes
    758 mots | 4 pages
  • Histoire
    629 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques et les keynésiens
    959 mots | 4 pages
  • Bpr eljadida safi
    378 mots | 2 pages
  • La prospérite du vice
    594 mots | 3 pages
  • Doha Friki
    411 mots | 2 pages
  • Keynes et les neoclassiques
    1019 mots | 5 pages
  • Le plaisir
    1639 mots | 7 pages
  • Cours d'économie dut tc
    2583 mots | 11 pages
  • Économie
    1848 mots | 8 pages
  • Capitalisme et salariat depuis le 19ème siècle
    2053 mots | 9 pages
  • Les deux grands courants en macroéconomie
    273 mots | 2 pages
  • J. keynes
    13001 mots | 53 pages