Théorie traditionnelle et théorie critique, max horkheimer

Pages: 5 (1092 mots) Publié le: 24 avril 2011
Selon Horkheimer, quelles devraient être les grandes lignes d’une théorie critique de la société moderne?

Dans son texte Théorie traditionnelle et théorie critique, Max Horkheimer décrit en premier lieu ce qu’est une théorie. Il explique que «L’objectif ultime de la théorie en général est d’édifier un système universel de la science, qui ne se limite plus à un domaine déterminé mais englobetous les objets possibles.» Il explique par la suite que la conception plus traditionnelle de la théorie est de prime à bord orientée par les idées générales de la classe dirigeante. Les savants, comme il appelle tout au long de son texte les théoriciens traditionnels, n’ont pas conscience qu’ils font partie d’un cadre social plus large, puisqu’ayant une vision plus mathématique de la réalité, enla comparant aux sciences de la nature, qui tentent de prédire ce qui se passera où ce qui se serait passé si les choses avaient été autres qu’elles ne l’ont en fait été. Il dit de l’école traditionnelle qu’elle ne prend pas en compte tous les facteurs en jeu dans l’évènement qu’elle tente de décrire, qu’elle n’en considère que quelques éléments, ce qui fait qu’elle entre dans un phénomèned’autoconservation de l’ordre établi, puisque les résultats de ces théories ne tendent qu’à renforcer le système déjà établi. C’est dans ce sens que Horkheimer nous propose la définition de la théorie critique.
Tout d’abord, dans la théorie critique, selon Horkheimer, le théoricien doit prendre conscience qu’il n’est pas simplement un acteur dans un ordre préétabli, étranger à lui-même, mais en fait qu’illui est possible d’adopter la société comme objet en elle-même. En agissant de la sorte, ils peuvent donc prendre conscience que l’organisation sociale d’une société, à laquelle ils se conforment, s’identifient et agissent en symbiose avec elle, est en fait régie par un acteur qu’il nomme «naturel», qui n’est pas humain mais purement mécanique, le capital. C’est donc en prenant conscience decette contradiction, de cette fausse identification que les théoriciens critiques en arrivent à la condamnation de celle-ci, puisqu’ils ne sont pas maîtres de leur propre organisation sociale, fondée par leur collectivité. Par cette prise de conscience, ils deviennent donc des marginaux, critiquant l’ordre établi et naturel pour faciliter une prise de conscience.
La théorie critique cherche donc àfaire ressortir que «La pensée critique renferme une conception de l’homme qui est contradictoire et le restera tant que cette identification ne sera pas réalisée.» Selon Horkheimer, cette théorie ne s’insère plus dans une connaissance qui apparaît autonome, exempt de tout point de vue politique et exclue de l’histoire. Il n’est possible de se dégager de cette analyse qu’en ayant un intérêtdéterminé, une raison qui pousse à l’action. Dans son texte, Horkheimer croit que c’est la prise de conscience de la misère du mouvement prolétaire qui aboutira à une critique de celui-ci. La théorie critique ne fait donc pas abstraction de l’histoire, mais en est bel et bien une partie intégrale, sans toutefois n’en être que le reflet. Cette théorie tente de critiquer le présent, pour inscrire un certainchangement dans le cours des choses, un certain «avenir meilleur», fondé sur la raison. Pour cette raison, il n’est pas possible de voir des changements immédiats, matériels, d’une telle critique de la réalité puisqu’elle tente de porter à une certaine prise de conscience du présent, que les individus peuvent changer leur sort progressivement, puisqu’ils en ont maintenant conscience.
La théoriecritique en tant que telle n’affecte pas en tant que telle l’histoire globale, mais ce sont bien entendu les individus qui y adhèrent et agissent conformément à celle-ci qui y apportent des changements. Bien entendu, pour critiquer la société dans laquelle elle se trouve, la théorie critique doit prendre en compte les caractéristiques de l’époque qui lui est propre. Pour se faire, elle doit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Theories traditionnelles
  • Critique théories
  • Les théories traditionnelles du commerce international
  • Theorie sur le Fragment par une Critique d'Art
  • Théorie critique de l'histoire
  • Critiques de la théorie des coûts de transaction
  • Les implications pratique des théories critiques et néogramsciennes
  • Max weber (1965) essais sur la théorie de la science

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !