Thomas more utopie

7091 mots 29 pages
La Fortune des Rougon (1871)
D’Émile Zola (1840-1902)

Le projet de Zola avec les Rougon-Macquart : Le titre générique Les Rougon-Macquart regroupe un ensemble de vingt romans écrits par Émile Zola entre 1871 et 1893. Il porte comme sous-titre Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire, comme le prouve cette phrase de Zola : "Les Rougon-Macquart personnifieront l’époque, l’Empire lui-même." Inspiré de la Comédie humaine de Balzac, l'ouvrage a notamment pour but d'étudier l'influence du milieu sur l'homme et les tares héréditaires d'une famille, originaire de Plassans, sur cinq générations depuis l'ancêtre Adélaïde Fouque (née en 1768) jusqu'à un enfant à naître, fruit de la liaison incestueuse entre Pascal Rougon et sa nièce Clotilde (1874). Il veut aussi dépeindre la société du Second Empire de la façon la plus exhaustive possible, en n'oubliant aucune des composantes de cette société et en faisant une large place aux grandes transformations qui se produisent à cette époque (urbanisme parisien, spéculation immobilière, grands magasins, développement du chemin de fer, apparition du syndicalisme moderne, etc.). Cet ensemble de romans marque le triomphe du mouvement littéraire appelé naturalisme, dont Zola est avec Edmond et Jules de Goncourt, puis Guy de Maupassant, le principal représentant.
Influence balzacienne
Émile Zola a été très profondément marqué par la découverte de la profondeur de l'œuvre d'Honoré de Balzac, vers 1865, sous l'influence d'Hippolyte Taine. Il conçoit ainsi le cycle des Rougon-Macquart, tout en tenant à se distinguer de son prédécesseur : « Mon œuvre, à moi, sera tout autre chose. Le cadre en sera plus restreint. Je ne veux pas peindre la société contemporaine, mais une seule famille, en montrant le jeu de la race modifiée par les milieux. Si j'accepte un cadre historique, c'est uniquement pour avoir un milieu qui réagisse; de même le métier, le lieu de résidence sont des milieux. Ma grande affaire est d'être

en relation

  • Utopie de Thomas More
    14104 mots | 57 pages
  • utopie thomas more
    403 mots | 2 pages
  • Thomas more , utopie
    46891 mots | 188 pages
  • Utopie de thomas more
    800 mots | 4 pages
  • Thomas more, utopie
    754 mots | 4 pages
  • Thomas more - utopie
    792 mots | 4 pages
  • Utopie -thomas more
    354 mots | 2 pages
  • Utopie Thomas More
    1009 mots | 5 pages
  • Thomas more, utopie
    3036 mots | 13 pages
  • Thomas more, utopie
    1057 mots | 5 pages