Tictac et les mouches sauvages

Pages: 9 (2132 mots) Publié le: 28 février 2013
Introduction : Ce texte de Thucydide nous fait remarquer de nombreux quiproquo au niveau des informations, il y a en effet plusieurs mélanges sur les périodes ainsi que sur les évènements. On voit par exemple dans le premier texte L’9 une confusion entre l’arrivé des Palais tout d’abord Crétois de 2000 à 1700 puis des Palais Mycéniens vers 1350 1200 avant JC avec l’émergence bien plus tardive dela Polis, qui à l’inverse d’une monarchie se montre comme une véritable cité état

Dans l'Antiquité, elle fédérait douze cités grecques, du continent et des îles : Chios, Éphèse, Érythrée, Clazomènes, Colophon, Lébédos, Milet, Myonte, Phocée, Priène, Samos et Téos. Halicarnasse les rejoignit après. Brillant foyer de la civilisation hellénique aux VIIe et vie siècle av. J.-C., elle appartient àun ensemble plus vaste appelé « Grèce d'Asie » ou « Grèce de l'Est ».
Chaque cité était indépendante et avait son propre gouvernement et sa propre organisation sociale, mais elles eurent la même évolution politique, vers la tyrannie, que les autres cités grecques, avec lesquelles elles étaient unies par une communauté de culture, même s'il y avait de nombreux conflits frontaliers.

Plan

I-Uneterre de déplacement, et une civilisation naissante

A) Une période de Migration

Thucydide, dès le début de son texte situe la période d’introduction de son analyse, en comparant, l’Hellade de son époque soit la Grèce du Vème siècle, à la Grèce Naissante, non détaillé mais que l’on peut placer dans la Grèce néolithique qui iras à la fin du premier texte jusqu’à là fin du monde minoen débutdu monde mycénien. Il dit l’1 et 2 «  qu’il n’y avait autrefois aucune stabilité dans son peuplement », Il est donc important d’évoqué la question véritable de l’implantation des Grecs. Durant la Grèce néolithique, on observe une répartition inégale des sites principaux : en Argolide, en Thessalie et en Trace et pour la première fois en Crète à Cnossos et dans les Iles de l’Egée. La plupart sontdes sites nouveaux, caractérisés par une abondante industrie lithique et osseuse, l’élevage des chèvres et des moutons, la culture des céréales avec le blé et l’orge qui arrivera plus tard. On voit également l’apparition des tessons céramiques, ainsi que de premières habitations de dimensions modestes, installés à proximité de l’eau et de la forêt. Si on reprend les mots de Thucydide : les habitantsne tiraient de leur terre que de quoi ne pas mourir de faim ; ils n'amassaient pas de richesses et ne faisaient pas de plantations, car, faute de villes fortifiées, on ne savait pas si un envahisseur ne surviendrait pas et ne s'emparerait pas de tous les biens. Dans ces conditions, les gens pensaient qu'ils trouveraient n'importe où leur nourriture quotidienne, ne faisaient pas de difficultéspour émigrer et ne cherchaient pas à acquérir la suprématie ni par des villes puissantes ni par quelque autres moyen. Mais sous l’uniformité générale de cette culture néolithique, des aspects provinciaux apparaissent nettement. Comme il l’est dit dans le texte on connait encore à cette époque une fermeture du commerce l’4 « on ne connaissait pas le commerce ». C’est la Thessalie qui semble la zone laplus peuplée et la plus riche du continent grec au Néolithique ancien et moyen, on constate une forte densité de peuplement, avec des villages, distant de quelques Kilomètre seulement, dont l’occupation se poursuit sur plusieurs génération. Les Historiens ont donc supposé, une émigration paysanne, probablement originaire d’Anatolie, qui aurait traversé la mer Egée dans de petites embarcations,pour gagner les terres fertiles des plaines de Thessalie, de Grèce centrale, et du Péloponnèse, ce que l’auteur appuie également en disant l’10 que c’étaient les meilleurs terres qu’affectait chaque fois le changement d’habitants, par exemple la province appelée maintenant Thessalie, la Béotie, la majeure partie du Péloponnèse sauf l’Arcadie et, ailleurs, les régions les plus favorisées ». A la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le noble sauvage dans "sa majesté des mouches"
  • Tictac
  • la mouche
  • la mouche
  • Les mouches
  • Les mouches
  • Le sauvage
  • la mouche

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !