Tpe gina pane

5469 mots 22 pages
Sommaire:

I. Gina Pane, une artiste féministe ?

1- Gina Pane dans les années 70 2- Symbole du corps dans l’art 3- Image de la féminité

II. Les souffrances comme révélateurs de vérité de l’être, de l’artiste.

1- Mise en danger du corps, blessures volontaires 2- Don de soi à travers son œuvre 3- Un rituel organisé qui exprime l’engagement de l’artiste

III. Les œuvres de Gina Pane et leur relation avec le sacré.

1- La relation avec le Christianisme 2- La rupture avec la religion 3- Les Saints Martyrs.

Introduction :

Le corps a un rôle évident dans la communication, c’est de lui que proviennent tous les signaux du langage, comme le geste et la parole. Comme la limite est imprécise entre la communication et l’art, le corps devient alors très tôt une œuvre d’art éventuelle. L’art corporel ou Body Art s’inscrit dans le contexte des années soixante-dix, il apparait tout d’abord en Amérique. Il consiste à mettre le corps au centre de l’œuvre, c'est-à-dire que l'artiste prend pour matériau son propre corps, celui-ci peut ainsi devenir objet ou sujet d'art à travers différents moyens d’expression comme la photographie, la performance ... Les artistes de l’art corporel agissent d’avantages par des actions artistiques et politiques que dans la recherche du beau. Ils repoussent ainsi certaines limites de la représentation. Une des figures majeure féminine, qui est une référence absolue de l’art corporel en France dans les années 70 est Gina Pane. Elle a développé une pratique artistique dans laquelle elle utilise son corps. Un corps fragile, vulnérable, qui cherche à mettre à jour des représentations tournées vers les souffrances du corps social. Un corps avec une conscience de sa responsabilité envers le monde, qui est en osmose avec la société contemporaine … Ses premières actions réalisées « in situ » furent des expériences vécues dans sa

en relation

  • Faché
    5350 mots | 22 pages