Transformation

1185 mots 5 pages
Les keynésiens suggèrentl’usage de la politique monétaire comme instrument de politique économique et sociale. En imposant des réserves obligatoires aux établissements de crédits et en modifiant les taux directeurs, lesautorités monétaires peuvent stabiliser les prix, lutter contre le chômage et l’inflation et jouer sur l’équilibre de la balance commerciale.

Ils suggèrent l’usage de la politique budgétaire (prélèvementsobligatoires, dépenses publiques) pour relancer la production en période de dépression ou pour la ralentir afin de lutter contre l’inflation et les déséquilibres extérieurs.

Les keynésiensconsidèrent aussi qu’une baisse trop importante des salaires peut conduire à une diminution de la demande et donc à une baisse de la production. Pour eux les salaires sont rigides à la baisse.

Unedifférence majeure du keynésianisme est aussi le fait qu’elle donne à l’Etat un rôle de régulation des injustices et d’apaisement social. Ceci passe notamment par la redistribution des revenus, et par laréglementation du travail. Pour les keynésiens la redistribution permet aussi d’augmenter la part de revenus consacrés à la consommation plutôt qu’à l’épargne tandis que la réglementation du travail comme leSMIC permet de garantir des débouchés aux entreprises.

Les libéraux considèrent que la monnaie n’affecte pas, sur le long terme, l’emploi et la production.

Les keynésiens suggèrentl’usage de la politique monétaire comme instrument de politique économique et sociale. En imposant des réserves obligatoires aux établissements de crédits et en modifiant les taux directeurs, lesautorités monétaires peuvent stabiliser les prix, lutter contre le chômage et l’inflation et jouer sur l’équilibre de la balance commerciale.

Ils suggèrent l’usage de la politique budgétaire (prélèvementsobligatoires, dépenses publiques) pour relancer la production en période de dépression ou pour la ralentir afin de lutter contre l’inflation et les déséquilibres extérieurs.

Les

en relation

  • Le principe contra cyclique dans les politiques de relances keynésiennes : fondements et critiques
    2642 mots | 11 pages
  • Faut-il attendre du marché la réalisation des equilibres
    1279 mots | 6 pages
  • Les instruments de la politique monétaire au maroc
    908 mots | 4 pages
  • Cours d'économie dut tc
    2583 mots | 11 pages
  • Cours BTS AG Economie 1
    7118 mots | 29 pages
  • Fiche grandes théories économiques
    1751 mots | 8 pages
  • Histoire
    629 mots | 3 pages
  • Keynes et les neoclassiques
    1019 mots | 5 pages
  • Économie
    1848 mots | 8 pages
  • L'autorégulation du marché
    1041 mots | 5 pages
  • Dissert : keynes est-il toujours d'actualité
    750 mots | 3 pages
  • La neutralité de la monnaie
    588 mots | 3 pages
  • Théorie keynes
    646 mots | 3 pages
  • Commentaire ses valeur ajoutée
    938 mots | 4 pages
  • Capitalisme et salariat depuis le 19ème siècle
    2053 mots | 9 pages