un piège sans fin

Pages: 14 (3417 mots) Publié le: 27 juin 2014

Cours de linguistique générale

Ferdinand de Saussure



-Coup d’œil sur l’histoire de la linguistique :

Grammaire : discipline normative, qui vise à donner des règles pour distinguer les formes correctes des formes incorrectes.

Philologie : fixer, interpréter, commenter les textes.

Philologie comparative ou grammaire comparée. Découverte du sanscrit.

Vers 1870, on en vient àse demander quelles sont les conditions de vie des langues la linguistique proprement dite est née de l’étude des langues romanes et des langues germaniques.

- Matière et tâche de la linguistique :

La matière de la linguistique est constituée de toutes les manifestations du langage humain. Le langage est un fait social.

Le langage a un côté individuel et un côté social. On ne peutconcevoir l’un sans l’autre. a chaque instant, il implique un système établi et une évolution.

Méthodologie : se placer sur le terrain de la langue et la prendre pour norme de toutes les autres manifestation du langage.

La langue ne se confond pas avec le langage, bien qu’elle en constitue une partie essentielle. Elle est à la fois un produit social de la faculté du langage et un ensemble deconventions nécessaires, adoptées par le corps social pour permettre l’exercice de cette faculté chez les individus. Pris dans son tout, le langage est multiforme et hétéroclite. La langue au contraire est un tout en soi et un principe de classification. Elle est un objet bien défini dans l’ensemble hétéroclite des faits de langage.

La langue est une convention. Elle est la partie sociale dulangage, extérieure à l’individu. Elle n’existe qu’en vertu d’une sorte de contrat passé entre les membres de la communauté. C’est une institution sociale. D’autre part, l’individu a besoin d’un apprentissage pour en connaître le jeu.

Distinction entre langue et parole : la langue n’est pas une fonction du sujet parlant, elle est le produit que l’individu enregistre passivement. La parole est aucontraire acte de volonté et d’intelligence.

La langue n’est pas moins que la parole un objet de nature concrète. Les signes linguistiques, pour être essentiellement psychiques ne sont pas des abstractions.

La langue est le dépôt des images acoustiques, et l’écriture, la forme tangible de ces images.

- Place de la langue dans les faits humains :

La langue, ainsi délimitée dans l’ensembledes faits de langage, est classable parmi les faits humains, tandis que le langage ne l’est pas.

La langue est un système de signes exprimant des idées.


- Linguistique de la langue et linguistique de la parole :

L’étude du langage comporte deux parties : l’une, essentielle, a pour objet la langue, qui est sociale dans son essence et indépendante de l’individu ; cette étude est uniquementpsychique ; l’autre, secondaire, a pour objet la partie individuelle du langage, c’est à dire la parole, y compris la phonation : elle est psycho-physique.

Historiquement, le fait de parole précède toujours. La langue est nécessaire pour que la parole soit intelligible et produise ses effets, mais celle ci est nécessaire pour que la langue s’établisse. enfin, c’est la parole qui fait évoluerla langue. Il y a donc interdépendance de la langue et de la parole. Mais elles sont deux choses absolument distinctes.


- Représentation de la langue par l’écriture :

La langue est indépendante de l’écriture.

Mais bien que l’écriture soit en elle-même étrangère au système interne, il est impossible de faire abstraction d’un procédé par lequel la langue est sans cesse figurée.

-Prestige de l’écriture :

Langue et écriture sont deux systèmes de signes distincts ; l’unique raison d’être du second est de représenter le premier ; l’objet linguistique n’est pas défini par la combinaison du mot écrit et du mot parlé ; ce dernier constitue à lui seul cet objet. Mais le mot écrit se mêle si intimement au mot parlé dont il est l’image, qu’il finit par usurper le rôle principal. On...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Un piège sans fin
  • Un piege sans fin
  • Un piege sans fin
  • Un piège sans fin
  • Un piege sans fin
  • Un piege sans fin
  • Un piège sans fin
  • Un piège sans fin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !