un piège sans fin

3417 mots 14 pages
Cours de linguistique générale

Ferdinand de Saussure

-Coup d’œil sur l’histoire de la linguistique :

Grammaire : discipline normative, qui vise à donner des règles pour distinguer les formes correctes des formes incorrectes.

Philologie : fixer, interpréter, commenter les textes.

Philologie comparative ou grammaire comparée. Découverte du sanscrit.

Vers 1870, on en vient à se demander quelles sont les conditions de vie des langues la linguistique proprement dite est née de l’étude des langues romanes et des langues germaniques.

- Matière et tâche de la linguistique :

La matière de la linguistique est constituée de toutes les manifestations du langage humain. Le langage est un fait social.

Le langage a un côté individuel et un côté social. On ne peut concevoir l’un sans l’autre. a chaque instant, il implique un système établi et une évolution.

Méthodologie : se placer sur le terrain de la langue et la prendre pour norme de toutes les autres manifestation du langage.

La langue ne se confond pas avec le langage, bien qu’elle en constitue une partie essentielle. Elle est à la fois un produit social de la faculté du langage et un ensemble de conventions nécessaires, adoptées par le corps social pour permettre l’exercice de cette faculté chez les individus. Pris dans son tout, le langage est multiforme et hétéroclite. La langue au contraire est un tout en soi et un principe de classification. Elle est un objet bien défini dans l’ensemble hétéroclite des faits de langage.

La langue est une convention. Elle est la partie sociale du langage, extérieure à l’individu. Elle n’existe qu’en vertu d’une sorte de contrat passé entre les membres de la communauté. C’est une institution sociale. D’autre part, l’individu a besoin d’un apprentissage pour en connaître le jeu.

Distinction entre langue et parole : la langue n’est pas une fonction du sujet parlant, elle est le produit que l’individu enregistre passivement. La parole est au

en relation

  • Dans quelle mesure le langage est-il un outil de domination?
    878 mots | 4 pages
  • Fiche de lec
    1355 mots | 6 pages
  • Philo le langage la culture les croyances
    1204 mots | 5 pages
  • Les langues des enjeux de pouvoirs
    557 mots | 3 pages
  • Bretagne
    1562 mots | 7 pages
  • Le langage est il révélateur de notre identité
    2987 mots | 12 pages
  • Philosophie : le langage est-il le meilleur moyen de se faire comprendre ?
    2417 mots | 10 pages
  • Philosophie : le langage, bourdieu
    2298 mots | 10 pages
  • Anglais au québec
    377 mots | 2 pages
  • Pourrait-on penser sans l'aide du langage ?
    2577 mots | 11 pages
  • CRPE
    1319 mots | 6 pages
  • Essai sur la langue et l'identité du Québec
    911 mots | 4 pages
  • Dissertation langage
    1537 mots | 7 pages
  • bilighuisme
    8732 mots | 35 pages
  • Méthodologie d'enseignement de langues
    1056 mots | 5 pages