Un rêve d' aloysius bertrand - commentaire

1231 mots 5 pages
I. La composition du poème

La première phrase "Il était nuit.", très simple, est uniquement narrative. Elle met en situation, donnant le cadre inquiétant dans lequel va se dérouler le poème.
Les trois premiers paragraphes rapportent trois épisodes angoissants. Chronologie très marquée et construite "d'abord", "ensuite", "enfin" avec l'anaphore de "Ce furent", à la manière d'un texte argumentatif. Reprise de l'expression "ainsi j'ai vu, ainsi je raconte" (et "ainsi s'acheva le rêve, ainsi je raconte" la troisième fois) comme un refrain.
Les deux derniers paragraphes présentent les dénouements.
Les trois premiers paragraphes se développent chacun en trois temps : trois séquences présentées selon un ordre invariable et à l'aide de structures syntaxiques similaires, des parties de phrase à peu près égales :

- Paragraphe 1 : trois lieux : trois substantifs définis (deux participes passés "une abbaye aux murailles lézardées par...", "une forêt percée de" et un participe présent "le Morimont grouillant de..."). La phrase semble donc multiplier les précisions mais selon une structure et des reprises (prépositions notamment) qui font naître le malaise. Présentation de lieux inquiétants, mais pas de descriptions des actions qui se déroulent dans ces lieux. Il est difficile de comprendre pour le lecteur comment ces éléments s'articulent entre eux. Le narrateur semble déambuler dans un monde inquiétant.

- Paragraphe 2 : trois sons : à chaque séquence correspondent des sons : glas + sanglots / cris + rires / prières bourdonnantes. Les substantifs sont accompagnés d'adjectifs épithètes inquiétants (funèbres (2 fois), plaintifs, féroces) et suivis chacun d'une proposition relative "auquel répondaient les sanglots funèbres d’une cellule", "dont frissonnait chaque feuille le long d’une ramée", "qui accompagnaient un criminel au supplice" -> composition très régulière.

- Paragraphe 3 : trois personnages présentés selon la structure : substantif + relative "un moine

en relation

  • Commentaire littéraire un rêve aloysius bertrand,
    1299 mots | 6 pages
  • Un rêve de aloysius bertrand
    1576 mots | 7 pages
  • Un rêve gaspard de la nuit
    1566 mots | 7 pages
  • Commentaire de texte "un rêve" d'aloysius bertrand
    1347 mots | 6 pages
  • Un rêve a. bertrand
    1259 mots | 6 pages
  • Commentaire de texte : la ronde sous la cloche d' a. bertrand
    2290 mots | 10 pages
  • Gaspard de la nuit d'aloysius bertrand
    2935 mots | 12 pages
  • dossier poeme en prose
    2336 mots | 10 pages
  • lamartine
    2575 mots | 11 pages
  • Commentaire un r ve Aloysius Bertrand
    598 mots | 3 pages